Détox naturelle : la lacto-fermentation

7
881
Vues

Entre le cru et le cuit, il existe une méthode ancestrale, simple à réaliser et présente dans toutes les cultures du monde : la lacto-fermentation. Ses atouts nutritionnels sont tels qu’il est urgent de remettre ces aliments à nos menus ! Avec Sevellia, la lacto-fermentation révolutionne votre cuisine !

La lacto-fermentation pour une cuisine saine et bio

Tempeh, tofu ou kimchi en Asie ; jus lacto-fermentés à base de fruits ou de fèves de cacao en Amérique Latine ; igname ou manioc en Afrique ; kombucha en Russie ; et que dire des fromages, alcools et bières à travers le monde ou encore notre cher levain en France, tous produits par la fermentation !

Côté légumes, la choucroute est la préparation lacto-fermentée la plus courante sous nos latitudes, mais de nombreux légumes s’y prêtent.

Comparée à la congélation et à la stérilisation, la lacto-fermentation est la méthode la plus diététique pour conserver les bienfaits des aliments.

Les lactobacilles (organismes microscopiques responsables de la lacto-fermentation) synthétisent la vitamine C et les vitamines du groupe B. Dans une choucroute, par exemple, il y a plus de vitamine C que dans le chou.

L’allié « détox »

La fermentation permet également une pré-digestion des aliments et une détoxification de leurs éléments les moins assimilables. L’amidon par exemple, se transforme en maltose et en glucose, des sucres plus digestes ; les lipides sont en partie décomposés en acides gras et les protéines en acides aminés, plus facilement assimilés par l’organisme.

Ces effets sont donc extrêmement bénéfiques, même à notre flore intestinale, inhibant le développement des germes pathogènes.

Mais des recherches scientifiques récentes vont encore plus loin : les aliments lacto-fermentés protégeraient de certains cancers du colon, du sein et préserveraient des ulcères de l’estomac et de l’intestin. Ils éviteraient le développement des allergies !

Comment faire lacto-fermenter fruits et légumes maison ?

Excellente méthode pour conserver durablement les fruits et légumes de votre jardin ou ceux achetés bio en saison ! Sur Sevellia, vous trouverez des pots à lacto-fermenter particulièrement pratiques.

  • Lavez et ébouillantez les bocaux et leurs couvercles. Faites-les sécher sur un linge absorbant propre.
  • Lavez bien les légumes biologiques choisis. Découpez-les en fines lamelles ou râpez-les.
  • Mettez au fond des bocaux une cuillère à café d’aromates (thym, laurier, coriandre…).
  • Remplissez les bocaux avec les morceaux de légumes, en tassant au maximum pour éliminer l’air.
  • Salez (environ 30 g de sel pur par litre). Vous pouvez aussi verser le sel en alternance avec les aromates, sur les couches de légumes.
  • Ajoutez de l’eau bouillie et refroidie : les légumes doivent être totalement immergés.
  • Fermez les couvercles sans les visser à fond. Durant la fermentation, les aliments vont rendre leur eau et le trop-plein va déborder. C’est normal. Il peut également se produire des bouillonnements et des chuintements.
  • Stockez à l’abri de la lumière à une température entre 23°C et 25°C, sur une serviette ou un torchon qui absorbera le surplus d’eau durant trois ou quatre jours, pour faire démarrer la fermentation.
  • Après quatre jours, essuyez les bocaux avec un linge propre et vissez les couvercles à fond.
  • Stockez-les au frais (dans une cave, c’est parfait) et attendez au moins trois mois avant de déguster.

Choucroute maison : c’est la saison !

  • Émincez très finement le chou.
  • Pesez ces lanières de chou et préparez 10 g de sel par kilo.
  • Mettez une couche de 2-3 cm de lanières de chou dans le fond du bocal et tassez fortement.
  • Ajoutez du sel, des baies de genièvre et du cumin, puis des lamelles de pomme.
  • Remettez 3 cm de chou, tassez encore, et ainsi de suite jusqu’à 2 cm en dessous du haut du bocal.
  • Fermez le bocal, avec son caoutchouc.
  • Lorsque la fermentation commence, le chou va libérer son eau et cela va faire des bulles.
  • Gardez-le à température ambiante pendant une semaine.
  • Rangez le bocal au frais (15°C-17°C suffisent).

Vous trouverez également des aliments déjà fermentés sur notre site.

Des fèves de cacao crues fermentées, à croquer dans un muesli maison le matin

De la papaye fermentée, en complément alimentaire, riche en vitamines C et en vitamines B. Associée à la gelée royale, c’est un formidable anti-oxydant qui va donner un coup de boost à votre organisme à la sortie de l’hiver !

De l’aloes fermenté, pour faire repartir votre flore intestinale et vos défenses immunitaires !

Pour aller plus loin :

7 COMMENTAIRES

COMMENTER L'ARTICLE

Merci de saisir votre commentaire!
Merci de saisir votre nom