Soignez vos articulations de façon naturelle

0
392
Vues

Jouant un rôle clé dans notre mobilité, les articulations posent problème le jour où elles se font sentir… Arthrose, arthrite, rhumatismes, elles peuvent se montrer douloureuses de façon plus ou moins chronique.

Comment faire de la prévention, les maintenir en bonne santé et soulager les douleurs ? Misez sur quelques conseils et des compléments alimentaires adaptés.

Remède naturel articulations

Bougez !

Cela peut paraître contradictoire, mais le fait de bouger entretient les articulations et leur est bénéfique. Alors n’hésitez pas à marcher un peu plus, à vous étirer, à réaliser quelques exercices de gymnastique…

Du côté du sport, il est important de choisir les activités qui ont le moins d’impact sur les articulations : la natation, le vélo, la marche… sont particulièrement adaptés.

Musclez-vous !

Les spécialistes le disent, des muscles bien développés autour de l’articulation sont un gage de protection de celle-ci. Donc continuez à bouger, cela sera bénéfique sur le moyen terme. Il y a aussi moyen de faire de la musculation avec des poids légers. Pas question de devenir moins actif !

Mangez épicé !

Le curcuma est réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires, notamment pour les douleurs liées à la polyarthrite rhumatoïde. N’hésitez pas à en saupoudrer vos plats (riz, légumes, risotto, vinaigrette…). Certaines civilisations l’utilisent depuis des millénaires ; des écrits sanskrits datant de 4000 ans avant Jésus-Christ le mentionnent ! Les médecines ayurvédiques, traditionnelles de Chine ou de Thaïlande, en ont fait un allié depuis longtemps. A nous de l’adopter !

Le gingembre est lui aussi très intéressant pour les mêmes raisons, sa richesse en composés anti-inflammatoires et anti-oxydants.

Privilégiez le bon gras

On ne dira jamais assez, mais l’alimentation joue un rôle crucial pour la santé, à tout point de vue ! Lorsque les articulations sont douloureuses, il y a une augmentation de radicaux libres liée à un phénomène inflammatoire. Les aliments à privilégier sont ceux qui sont riches en omega 3, et non pas omega 6, car ils enrayent le cercle vicieux de l’inflammation contrairement aux seconds.

Poisson gras, mâche, graines de lin et huile de colza sont à mettre au menu !

Les plantes anti-inflammatoires

La phytothérapie est une bonne alliée dans ce type de problématique, que ce soit l’arthrose (usure des articulations) ou l’arthrite (inflammation des articulations). Les compléments alimentaires bien ciblés peuvent soulager les douleurs – en évitant d’avoir recours trop tôt aux anti-inflammatoires classiques nocifs pour l’estomac – et sur le long terme améliorer le confort de la personne.

L’intérêt de l’harpagophytum, surnommée « griffe du diable », est reconnue aujourd’hui dans le traitement de l’arthrose et autres manifestations articulaires douloureuses. Originaire du désert du Kalahari, de Namibie et d’Afrique du Sud, elle doit son nom à ses fruits qui possèdent des crochets courbés et acérés. Ce sont les racines, riches en glucoiridoïdes (dont l’harpagoside), qui possèdent une activité anti-inflammatoire et analgésique reconnue.

La reine des près est une plante riche en flavonoïdes antioxydantes qui lui confèrent une action anti-inflammatoire. Elle renferme de l’acide salicylique, qui est considéré comme le précurseur de l’aspirine. C’est un antalgique très utile et très bien toléré dans le traitement des douleurs articulaires.

Le saule blanc, grâce à son écorce riche en dérivés salicylés, est également conseillé en cas de douleurs articulaires.

Le silicium

Le silicium est l’élément le plus abondant de la croûte terrestre après l’oxygène. C’est également l’un des principaux minéraux du corps, et avec l’âge, les réserves diminuent. Or cet élément est nécessaire pour la biosynthèse de nombreuses molécules comme le collagène, l’élastine et l’acide hyaluronique, éléments essentiels des cartilages et des os (et de la peau). Il est également indispensable à la fixation du calcium dans les os.

Dans la nature, on le trouve sous la forme de dioxyde de silicium, appelée silice, notamment dans le sable et les roches tel que le quartz. Ce silicium minéral n’est pas assimilable par l‘organisme et peut même être toxique. Le silicium existe également sous forme organique (lorsque le silicium est relié à du carbone), la seule assimilable par l’organisme.

Le silicium organique est disponible sous différentes formes :

– végétale, à travers des extraits de plantes connues pour leur richesse en cet élément, comme la prêle, l’ortie et le bambou. On les retrouve dans certaines préparations naturelles ;

– l’acide ortho-silicique (stabilisé par la choline), soluble dans l’eau, qui est la forme officiellement reconnue comme la plus biodisponible par l’EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) et autorisée dans les compléments nutritionnels. Une cure de cet élément peut donc être très bénéfique pour son capital osseux et articulaires !

– le monométhylsilanetriol (connu sous le nom commercial Silicium G5), qui n’est plus autorisé dans les solutions buvables depuis 2010 mais uniquement par application cutanée. Une nouvelle solution G5 buvable (G5 Siliplant) a été développée suite au changement de la législation.

Les oligo-éléments et vitamines

Les oligo-éléments jouent un rôle clé dans l’organisme. Ainsi, le cuivre et le manganèse contribuent au maintien et à la formation de tissus conjonctifs dont les cartilages font partie. Le sélénium est un anti-oxydant efficace. La vitamine C est un composant capital pour éviter la dégradation oxydative du cartilage et favoriser la synthèse du collagène.

De nombreux produits associent l’ensemble ou une partie de ces composés. D’autres sont enrichis en chondroïtine (composant du cartilage) et glucosamine (qui joue un rôle essentiel dans l’intégrité du cartilage). Trouvez celui qui vous soulage !

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire