Pourquoi opter pour les cosmétiques bio ?

8
2906
Vues

Depuis quelques décennies, la cosmétique bio connaît un véritable engouement de la part des consommatrices. Quelles sont les raisons de ce succès ?

Pourquoi acheter des cosmétiques bio

Les cosmétiques bio sont avant tout des produits sains et donc bons pour la santé et l’environnement

Les soins naturels et bio sont sains pour la peau. Ils ne contiennent pas d’ingrédients d’origine pétrochimique, comme les huiles minérales, les silicones, et autres ingrédients qui peuvent être toxiques – on le sait suite à de nombreuses études qui ont été réalisées.

Outre la protection de l’environnement et la préservation de notre belle planète, opter pour les cosmétiques naturels ou bio, c’est la garantie d’appliquer sur sa peau un produit biodégradable, puisque la majorité des ingrédients naturels ne sont pas stockés par le corps.

On peut prendre l’exemple des colorations végétales, qui se déposent sur le cheveu mais ne pénètrent pas le cheveu.

Nombreuses sont les études qui tendent à prouver que les cosmétiques pénètrent profondément dans la peau, et nous n’avons pas toujours le recul suffisant pour mesurer les effets négatifs dans le temps de certains composants, hormis sur certains composants, comme les sels d’aluminium dans les déodorants.

Sachez que les déodorants bio sont maintenant tout aussi efficaces que les déodorants chimiques.

D’autre part, les ingrédients naturels et/ou bio permettent une véritable interaction entre leurs molécules et la peau. On peut citer comme exemple les huiles végétales qui contiennent des acides gras qui agissent de façon positive sur le film hydrolipidique à la surface de l’épiderme.

Par exemple, les rouges à lèvres bio, certes maquillent vos lèvres, mais les soignent également !

Les cosmétiques bio sont très contrôlés

Les ingrédients, même s’ils sont d’origine naturelle, sont soumis à des contrôles et des tests très exigeants. Ils contiennent beaucoup d’extraits végétaux, ce qui implique logiquement plus de risque de pollution à tous les niveaux. Comme les cosmétiques traditionnels, et peut-être même davantage qu’eux, ils subissent donc de nombreux contrôles, exigeant une traçabilité très détaillée.

En bio, cela se traduit par des contrôles au niveau de l’agriculteur, puis au niveau du fournisseur de matières premières (qui doit délivrer une fiche technique), pour se terminer avec des analyses très poussées sur le produit fini.

Les cosmétiques bio sont désormais aussi faciles à utiliser

Désormais, de nombreuses marques proposent des produits de qualité, bio ou naturels. Toutefois, on peut aussi fabriquer ses soins soi-même, c’est la grande tendance du moment avec la slow cosmétique. Mais attention à la fabrication maison et surtout à l’utilisation de certains ingrédients. Il se peut que vous soyez allergique à certaines propriétés de tel ou tel ingrédient. Donc pour éviter les risques d’allergies, d’irritations, le plus sûr et le plus simple est donc de faire confiance aux laboratoires qui, soumis à des contrôles très pointus, sont dans l’obligation de vous fournir des produits de qualité s’ils veulent être certifiés et labellisés. Leur savoir-faire permet de mettre au point des produits très efficaces répondant aux exigences de chaque type de peau (sa nature, son âge, sa sensibilité, ses problèmes…).

Les cosmétiques bio sont vraiment efficaces

Aujourd’hui, les progrès de la « chimie verte » permettent aux cosmétiques naturels ou bio, d’être tout aussi efficaces que les cosmétiques issus de la pétrochimie. Par exemple, de petites bactéries posées sur du blé fabriquent de l’acide hyaluronique pour se protéger des effets du vieillissement. Cet actif incontournable des soins anti-âge est ainsi accepté par Ecocert.

De même, l’efficacité des huiles essentielles sur l’organisme est largement reconnue depuis bien longtemps. Une huile essentielle est 250 fois plus efficace qu’une herbe. En intégrant quelques gouttes d’huile essentielle dans une huile végétale pour en faire un sérum pour le visage, on voit la différence au bout de quinze jours.

Les cosmétiques bio ne sont pas forcément plus onéreux

Comme pour les cosmétiques traditionnels, on trouve différentes gammes de prix dans les produits bio et naturels. Sur certains produits, il y a une légère incidence de coût, car, par exemple, la pulpe de baobab coûte plus cher que les silicones.

La raison incite à se dire qu’il vaut mieux acheter moins de produits, mais des produits de qualité.

Les cosmétiques bio sont agréables à utiliser

Pour les crèmes bio visage et corps par exemple, il n’y a quasiment plus de différence avec les soins traditionnels. Parfaitement absorbées par la peau, les textures sont le plus souvent riches, onctueuses ou fluides, en raison de la présence de matières premières nobles, comme les huiles et les beurres végétaux.

Les cosmétiques bio ont des odeurs très agréables. Grâce aux huiles essentielles ou aux hydrolats, les cosmétiques bio produisent des bienfaits aromacologiques en influant sur notre système nerveux. Ainsi, une senteur de rose, de géranium ou de lavande engendre l’équilibre, l’apaisement. Et une odeur de néroli ou de citron tonifie.

Bien choisir ses cosmétiques bio ?

On privilégiera les tubes et les flacons pompes, plutôt que les pots, pour limiter les risques de contamination bactérienne. Sachez que les soins qui sont conditionnés en pot renferment obligatoirement davantage de conservateurs, puisque le produit est beaucoup plus exposé à l’air et à la lumière. Or, même s’ils sont naturels, ils restent des conservateurs.

Vérifiez le pourcentage d’ingrédients naturels (qui doit être de plus de 85% minimum) indiqué sur le packaging.

Quelle différence entre un cosmétique naturel et un cosmétique bio ?

Pour ce qui concerne la formulation, le bio est forcément naturel, et répond à un cahier des charges très précis, avec le plus souvent la certification Ecocert, BDIH, Natrue, Cosmebio, etc.

Le produit « naturel » lui, n’a pas forcément de certification. Sachez qu’un bon produit naturel doit contenir un très fort pourcentage d’ingrédients naturels, entre 90 et 95 % de sa formule. En dessous de 85%, on le classe dans la catégorie de la cosmétique conventionnelle.

Pour aller plus loin :

8 COMMENTAIRES

  1. Très bon article avec des explications précises. Je pense que tous les grandes marques devraient prendre la responsabilité de produire une gamme des cosmétique bio afin de préserver notre planète et surtout notre santé!

Laisser un commentaire