Les vitamines, nos alliées pour la vie (partie 1)

Avec la Covid, la vitamine D est revenue sur le devant de la scène. De nombreuses personnes présentent une carence de cette vitamine, qui a montré son utilité pour booster son système immunitaire et éviter les formes graves de la maladie.

Mais ce sont toutes les vitamines qui sont indispensables à la bonne santé de l’organisme. Elles interviennent dans de nombreux fonctionnements physiologiques : croissance, vision, système immunitaire, système nerveux, musculaire, assimilation des nutriments, etc.

L’organisme est capable d’en synthétiser certaines : la vitamine D quand on s’expose au soleil, la vitamine B3, les vitamines B1, B2, B8 et K via les bactéries intestinales, mais souvent en quantité insuffisante. C’est pourquoi l’apport de l’alimentation reste essentiel.

Petit guide sur les principaux composés de cette famille indispensable.

La vitamine A

Sous le nom de vitamine A, on regroupe une famille de substances ayant une structure et des propriétés similaires à l’une d’entre elles qui sert de référence, le rétinol. Cette famille joue un rôle essentiel dans la vision – le tissu rétinien consomme beaucoup de vitamine A et c’est grâce à elle qu’il s’adapte à l’obscurité.

La vitamine A et ses dérivés contribuent également à la santé de la peau et des muqueuses, ainsi qu’à la régulation du système immunitaire. La vitamine A est également impliquée dans la croissance des os et dans la reproduction. Les organes de l’embryon en ont besoin pour se développer.

La vitamine A se trouve essentiellement dans les aliments d’origine animale : le jaune d’œuf, le beurre, la crème fraîche, le foie de poisson et les huiles qui en sont extraites. La provitamine A (caroténoïdes) se trouve dans certains végétaux comme les carottes, les abricots, les tomates, les épinards ou les brocolis.

Dans les pays industrialisés, les carences en vitamine A sont rares.

Les vitamines du groupe B

Les vitamines B forment un groupe de huit vitamines hydrosolubles (solubles dans l’eau), indispensables au métabolisme des cellules. Elles contribuent à la production d’énergie, à la formation des globules rouges ainsi qu’à la gestion du stress, de l’anxiété et de l’humeur.

D’une façon générale, les vitamines B aident le corps à convertir les aliments en énergie. La vitamine B1 est indispensable au fonctionnement du cerveau et du cœur. La B2 (riboflavine) est nécessaire à la production des globules rouges et participe à la bonne santé des yeux, du système nerveux et de la peau. La B3 (niacine) permet un bon fonctionnement des systèmes digestifs et nerveux, entre autres.

La B5 (acide pantothénique) joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement du système nerveux et participe à la fabrication et à la régulation des neurotransmetteurs. La B6 (pyridoxine) joue un rôle dans le renouvellement des globules rouges et le fonctionnement du système immunitaire. LA B8 (biotine) participe à la beauté des ongles et des cheveux, tout en donnant du tonus. LA B9 (acide folique) réduit le risque de certaines malformations du fœtus et aide les cellules à fabriquer et à maintenir l’ADN ainsi que les globules rouges. LA B12 (cobalamine) contribue au bon fonctionnement du système nerveux.

Les vitamines B se trouvent notamment dans les viandes (bœuf, porc, poulet), le poisson, les fruits de mer, les céréales complètes, les fruits secs, les légumes secs, la levure de bière, les légumes à feuilles vertes, les bananes, les œufs.

En cas de carence, on se sent fatigué, irritable, avec parfois des palpitations cardiaques ou des problèmes de mémoire. Une cure de compléments alimentaires est préconisée dans ce cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.