Les vitamines, nos alliées pour la vie (partie 2)

Voici la suite de notre description des vitamines les plus connues.

La vitamine C

Bien connu du grand public, la vitamine C est réputée pour son effet « coup de fouet ». Cette vitamine est un puissant antioxydant, qui neutralise l’excès de radicaux libres générés par notre organisme en cas d’agressions externes pollution, tabac, alcool, produits chimiques…) ou internes (inflammation, stress…).

La vitamine C soutient efficacement le système immunitaire et participe au bon fonctionnement du système nerveux. Elle favorise l’absorption du fer dans les intestins et joue un rôle dans le maintien des tissus.

La vitamine C régénère la vitamine E et réciproquement.

Et bien sûr, c’est une arme antifatigue !

Dans l’alimentation, on la trouve dans les légumes frais, comme les brocolis, les épinards, les tomates ou le poivron rouge, les fruits (agrumes, grenades, baies, kiwis, goyaves… Les herbes comme le persil et la coriandre en sont également bien pourvues.

Attention, c’est une vitamine fragile qui est détruite en grande partie par la cuisson.

En cas de fatigue ou de convalescence, une cure de vitamine C est tout à fait appropriée. A savoir : la vitamine C sous la forme liposomale est particulièrement bien assimilée par l’organisme et tolérée par le système digestif.

La vitamine D

La vitamine D facilite l’absorption du calcium et du phosphore, essentiels à la minéralisation osseuse. Il joue également un rôle déterminant dans l’immunité.

La vitamine D est la seule vitamine que le corps peut synthétiser, notamment grâce aux rayons du soleil (à partir de 20 minutes d’exposition quotidienne). En période hivernale, les carences sont nombreuses dans les zones peu ensoleillées.

On la trouve dans les poissons gras, les fruits de mer, le jaune d’œuf, le beurre, l’huile de foie de morue. Une supplémentation d’octobre à mars peut être préconisée – le dosage de la vitamine D est obtenu par une prise de sang sur prescription.

La vitamine E

L’un des premiers rôles de la vitamine E est son rôle antioxydant. Elle protège les cellules des membranes cellulaires et est donc essentielle dans la lutte contre le vieillissement. Elle est aussi impliquée dans la prévention de certains cancers.

La vitamine E se trouve dans l’alimentation et principalement dans les aliments gras : huiles végétales, fruits à coque, œuf, céréales complètes, avocats…

Les carences en vitamine E sont rares, mais une supplémentation peut être bénéfique à certaines périodes comme la ménopause. Petite astuce beauté : ajoutez de la vitamine E naturelle en gouttes dans vos crèmes cosmétiques renforcera le pouvoir antioxydant de celles-ci.

La vitamine K

La vitamine K est essentielle pour le maintien d’une ossature et d’une coagulation sanguine normale. Les aliments tels que la choucroute, les yaourts natures, les algues, le thé vert, les légumes à feuilles, contribuent à synthétiser de la vitamine K grâce aux bonnes bactéries intestinales.

Les carences en vitamine K sont rares. Les personnes sous traitement anticoagulant ne doivent en aucun cas en consommer.

Caroline Da-Chavigny

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.