Quelles solutions naturelles pour arrêter de fumer ?

Le tabac fait partie du quotidien de milliers de français. Selon Santé publique France (SpF), en 2020, parmis les 18 à 75 ans, plus d’une personne sur trois déclarent fumer.

Les fumeurs savent pertinemment que le tabac est nocif et certains d’entre eux cherchent à arrêter. Il n’est jamais facile de se défaire d’une dépendance, et pourtant, c’est possible !

Quelles solutions naturelles pour arrêter de fumer ?

L’hypnose

L’hypnose est une technique qui a fait ses preuves dans l’arrêt du tabac. Pour certains fumeurs elle fait effet après une séance. Pour d’autres, c’est un soutien important tout au long du processus de sevrage.  Son principe : mettre la personne en état modifié de conscience, entre l’éveil et l’endormissement. Cela permet d’accéder à des parts inconscientes et à faire évoluer les croyances et dépendances même profondément ancrées. Car il y a bien souvent un conflit entre le conscient – bien sûr que fumer est dangereux pour la santé ! – et l’inconscient – fumer apporte une protection psychologique.  Il est difficile de s’en sortir seul car le fumeur éprouve des sensations de manque et de privation parfois intenses.

Point de magie ni de danger ! L’hypnose pratiquée par un professionnel certifié est une technique puissante et sûre.

La sophrologie

La sophrologie a plusieurs atouts : elle permet de prendre du recul, aide à découvrir ses propres ressources, contribue à gérer ses états émotionnels et est un excellent moyen de se détendre. Consulter un sophrologue aide à poser un regard différent sur son histoire et à mettre l’accent sur l’aspect positif de ses décisions.

La sophrologie est aussi un moyen de limiter les pulsions tendant à grignoter, pour compenser la sensation de manque.

La phytothérapie

Certaines plantes peuvent contribuer à rendre l’arrêt du tabac moins pénible. C’est le cas du kudzu, la plante connue pour aider à sevrer les dépendances. Outre ses propriétés detoxifiantes sur le foie, cette plante agirait sur le système nerveux. Son action calmante est bénéfique pour lutter contre l’irritabilité.

La valériane aide à se détendre en agissant sur le système nerveux. Elle aide à l’endormissement, ce qui est une bonne chose car les nuits agitées peuvent accompagner le sevrage tabagique. En raison de sa forte odeur, elle se prend plutôt en gélules.

La rhodiole, grâce à son action sur la biodisponibilité de la sérotonine, contribue également à affronter plus sereinement les effets de manque et de sautes d’humeur. Cette plante dite « adaptogène » aide les fumeurs à gérer leurs états émotionnels.

Le griffonia aide aussi à garder le moral, car elle renferme un précurseur de la sérotonine. Elle peut contribuer à passer le cap !

Les infusions Anti-tabac accompagnent l’arrêt du tabac tout en apportant de la détente. Leurs plantes : mélisse, romarin, verveine odorante, lotier corniculé. Elles ne conviennent pas aux femmes enceintes et allaitantes.

Les huiles essentielles

Pour ceux qui les tolèrent bien, les huiles essentielles de camomille, de lavande, de marjolaine à coquilles, de petit grain bigaradier, diffusent des fragrances ayant des effets calmants, contribuant à favoriser le sommeil et à se détendre. Une goutte sur le poignet et on respire profondément.

Les pastilles aux fleurs de Bach et à l’huile essentielle de citron sont un soutien contre l’envie de fumer. Les perles d’huiles essentielles contribuent à se défaire de la dépendance.

Le pack Stop Addict associe un complexe d’huiles essentielles nommé Désaccoutumance, à diffuser, et sur des compléments alimentaires à base de kudzu, rhodiola, bardana, millepertuis.

Les fleurs de Bach

L’élixir Stop Tabac regroupe plusieurs plantes -comme l’aigremoine et le bourgeon de marronnier – aidant à arrêter de fumer. Les granules Fleurs de Bach Dépendances aident tout particulièrement à ne pas renoncer.

Revoir son mode de vie

S’il n’est pas question de s’imposer un régime strict, surtout durant un sevrage, une période déjà source de tensions, une revisite de son mode de vie est de mise lorsqu’on souhaite arrêter de fumer. En effet, des changements difficiles mais nécessaires devront être faits. Alors pourquoi pas se concentrer – en les notant dans un carnet dédié – sur les aspects positifs d’une vie sans tabac ? Une meilleure santé physique, des sensations retrouvées, l’odorat et le goût sont des sens souvent altérés par le tabac, une haleine plus fraîche…Toute amélioration est bonne à noter !

Toutes ces solutions naturelles peuvent être menées en parallèle pour un maximum d’efficacité.

Caroline Da-Chavigny

Nb : les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées par les personnes allergiques et asthmatiques, ni par les femmes enceintes et allaitantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.