Chanvre : la fibre écolo qui monte, qui monte…

6
596
Vues

Avec ses tiges hautes d’1,50 à 2 mètres, sa rusticité qui permet une culture sans intrants chimiques, et ses nouveaux débouchés, le chanvre, qui couvrait plus de 175 000 hectares en France au 19ème siècle, regagne du terrain dans nos campagnes. La France en est aujourd’hui le premier producteur européen !

Farine, huile et graines de chanvre

Coton polluant, coton bio qui se raréfie… Et si l’avenir était au chanvre ? La plus vieille plante de la planète – 10 000 ans d’âge – était aussi la plus cultivée jusqu’en 1883. Des cordages des navires, au premier drapeau américain, le chanvre dominait le monde ! Mais, en 1937, desservi par les révolutionnaires mexicains qui fument une plante cousine, connue pour ses vertus psychotropes, encouragé par les lobbies du coton, de pétrole et du nylon, le Marijuana tax act signe quasiment l’arrêt de la culture du chanvre dans le monde entier. Et pour 30 ans ! Depuis, on y revient doucement mais sûrement face à la montée du prix du pétrole et à la crise écologique. Plébiscité pour ses qualités environnementales (puits de carbone, capteur de métaux lourds, digesteur d’effluents d’égouts, expert de l’éco-construction), le chanvre s’inscrit dans la modernité. A la pointe de l’innovation, le chanvre entre dans la composition des nouveaux matériaux bio-sourcés.

Le chanvre : des qualités durables 

Une plante qui, au lieu de détériorer les sols, les enrichit ! Et qui a peu besoin d’eau et d’engrais. On utilise toutes les parties hors sol de la plante. On emploie les fibres pour la papeterie – papier recyclé et haut de gamme – mais aussi dans le textile (tissage des fibres). Le bois de la tige sert pour créer des panneaux de particules pour l’ameublement. Les litières pour animaux domestiques (hamsters, lapins…) sont composées à partir des fibres de chanvre qui ne provoquent pas d’allergies. Dans le domaine de la construction, le chanvre industriel est utilisé comme isolant. Enfin, il est également une des composantes du lest cellulosique employé dans l’alimentation. La graine du chanvre ou chènevis trouve une utilisation dans l’alimentation animale (pêche, pigeons, gibiers). Le chanvre possède de nombreux débouchés aux qualités environnementales majeures. Actuellement, des essais sont réalisés pour utiliser le chanvre comme carburant et pour remplacer la fibre de verre en plasturgie.

Le chanvre dans mon dressing

Les premiers jeans faits à partir de la fameuse toile « de Nîmes », étaient en chanvre. Les tissus en chanvre ne se déforment pas, ne se détendent pas et ne rétrécissent pas. Au toucher, le chanvre est très doux, et plus on le lave, plus il s’adoucit ! Excellent isolant (on l’utilise en en construction), le chanvre absorbe l’humidité et régule la température. Les tissus en chanvre sont naturellement anti-bactériens et anti-fongiques. Ses fibres sont saines, sans résidus toxiques à l’origine d’allergies et de démangeaisons, puisque la plante est suffisamment résistante pour se passer d’insecticides, de fongicides et de pesticides ! Sur Sevellia.com, vous trouverez une sélection de tee-shirts en chanvre, pour femmes, hommes et enfants. Idéal à porter en sous-vêtements durant l’hiver !

Du chanvre dans la salade !

Le Chènevis, est la graine du chanvre, riche en Omégas 3 et 6, en proportion parfaitement équilibrée. Il contribue à une bonne hygiène cardio-vasculaire et à la gestion du cholestérol. Les graines ont un goût d’amande et peuvent se consommer dans les salades,  ou telles quelles. Et bien sûr, elles sont exemptes de substances psycho-actives !

Retrouvez les produits à base de chanvre sur Sevellia.com

 

Pour aller plus loin :

6 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire