Les jus de l’hiver : Du tonus au fond du verre !

2
895
Vues

Les fruits et les légumes sont très riches en nutriments mais l’hiver, nous en profitons moins. Les cuissons mijotées altèrent leurs vitamines, les soupes mixées détruisent les minéraux… Bref la meilleure façon d’assimiler leurs micronutriments, c’est de les boire crus ! C’est le moment d’investir dans un extracteur de jus… Il est l’auxiliaire de cuisine indispensable si l’on souhaite réduire sa consommation de viande ou, tout simplement, adopter une nourriture saine !

Extracteur de jus recette

Blender à smoothies ou extracteur de jus ?

Avec un blender (ou mixer), on fait ce qu’on appelle un « smoothie ». Les fruits et les légumes sont broyés entièrement à grande vitesse. Les aliments sont « brutalisés » et chauffés par la vitesse de rotation : ils deviennent plus sensibles à l’oxydation et doivent être consommés tout de suite. En plus on ne peut pas faire des smoothies avec tout ! Les légumes fibreux ne passent pas au mixer.
L’avantage de l’extracteur, c’est que lui peut tout broyer (même les épices et les oléagineux). Il « écrase » en douceur avec une vis sans fin et extrait le jus par simple pression. L’eau vitale qui en sort est très riche en nutriments et assimilable par l’organisme en 15 minutes alors qu’il faudra presque une heure pour digérer un smoothie !

Pourquoi ? Parce que les fibres restent dans l’extracteur et on ne les boit pas. Peu digestes crues, elles sont réutilisées par ailleurs, pour faire des crackers ou des cakes salés. Il faut juste penser à les mettre de côté au réfrigérateur, où elles se conservent facilement plusieurs jours…

Quoi faire avec un extracteur ?

Des jus bien sûr, mais aussi des laits végétaux maison, des purées, des sauces, des coulis, des confitures et même des pâtes !

Sur Sevellia.com, vous trouverez un choix intéressant d’extracteurs, pour différents usages.
Nos conseils : La vitesse de rotation ne doit pas dépasser 70 tours minutes pour éviter la destruction des nutriments. Il le faut simple à monter et démonter. Si vous adoptez un régime végétarien ou végan, ne lésinez pas sur le prix. Vous en aurez un usage quotidien et le rentabiliserez car vous ferez tout maison : purée d’oléagineux, laits végétaux, galettes à la pulpe de légumes…!

Idées Recettes

  • Cocktail et cake « bonne mine »

Passer à l’extracteur : 1 ananas frais – 2 pommes – 300g de carottes – 1 petit morceau de gingembre pour obtenir un super jus vitaminé.
Récupérer 150 g de pulpe obtenue pour le cake :
Fouetter 2 œufs avec 60 g de sucre de canne et 50 ml d’huile végétale. Ajouter la pulpe et 60 g de farine, 1 c à café de poudre à lever, ½ c à café de cannelle et 1 pincée de sel. Cuire 25 mn au four à 180°

  • « Pâté » cru de flageolets à l’orange est ses crackers au sésame

Faire tremper 125g de flageolets la veille, les graines de tournesol et d’anis. Le lendemain, blanchir à la vapeur les flageolets 3 minutes. Passer à l’extracteur, puis mélanger avec le jus d’ ½ citron et d’ ½ orange allongés de 50 ml d’eau, 1 c à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à café de curry , 1 pincée de piment et parsemer par le zeste d’une orange. Réserver au frais.

Pour les crackers : Utiliser 280g de pulpe de légumes (vous pouvez mélanger celle obtenue pour la préparation du pâté à celles de vos jus de betteraves, de carottes ou de blettes de la veille !)

Mélanger à 60g de graines de lin décortiquées, 25 g de graines de chia (elles auront passé une nuit de trempage), 15 g de sésame, 2 cuillères à café de tamari (sauce soja), 20 g de coriandre hachée. Étaler sur une plaque allant au four et faire sécher à basse température (50°) deux heures.

Pour aller plus loin :

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire