Soins de bébé : quelles précautions faut-il prendre ?

Prendre soin de son bébé

Il est insupportable pour une mère de se rendre compte qu’un geste de soin, un geste d’amour, puisse se transformer en danger pour son enfant. Pour que la toilette de bébé soit douce et bienveillante, pour éviter les allergènes et les produits chimiques dont on sait désormais qu’ils sont potentiellement cancérigènes et perturbateurs endocriniens, Sevellia.com vous guide.

Prendre soin de son bébé

Asmathiques, allergiques, hyper-actifs, diabétiques… Nos enfants sont-ils malades de nos choix de consommation ? Après l’impact des pesticides sur leur santé, démontré par l’enquête de Cash Investigation, voici qu’une nouvelle étude publiée le 16 février fait froid dans le dos ! Cette fois-ci, c’est l’ONG Women in Europe for a Commun Future qui tire la sonnette d’alarme après avoir analysé quelques 341 cosmétiques pour bébés : laits de toilette, lotions, shampoings, produits pour le bain, liniments, lingettes, eaux nettoyantes, produits solaires, vendus sur le marché français… Le résultat est sans appel ! Rien de vraiment nouveau pour les lectrices du blog Sevellia, déjà mises en garde sur ces produits répertoriés comme toxiques, qui sont les mêmes que ceux employés par l’industrie cosmétique en général, et utilisés sans aucun complexe dans les soins pour bébés.

Petit rappel :

Le méthylisothiazolinone est un allergène reconnu, souvent présent dans certaines lingettes. Le phénoxyéthanolun, un conservateur soupçonné d’effets toxiques sur la reproduction, est présent dans les crèmes et les lingettes. Les parfums, utilisés à excès, sont très allergisants et à éviter absolument sur les enfants ! Les paraben, les sulfates, les nano-particules, l’EDTA, les huiles minérales, issues de la chimie du pétrole pouvant être contaminées par des impuretés, se retrouvent partout… Bref, tous ces produits sont à bannir!
Car si l’ONG demande à juste titre l’interdiction des trois premiers ingrédients à « risque élevé » dans tous les cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans, des restrictions d’usage pour les autres ingrédients et réclame un moratoire sur l’usage de substances suspectées d’être des perturbateurs endocriniens (PE) dans les cosmétiques pour bébés, nul besoin d’attendre les résultats des commissions pour prendre soin de bébé sans l’intoxiquer !… Nos conseils pour faire doux, tendre et naturel !

Les lingettes réutilisables

Elles sont pratiques à adopter, sans changer ses petites habitudes. Sauf qu’au lieu de les jeter à la poubelle, on les met dans un filet en attendant de les glisser dans la machine à laver ! Fabriquées en coton bio, sans colorant elles sont vraiment 100% naturelles et sans aucun produit toxique, contrairement aux lingettes jetables, polluantes et polluées car imprégnées de produits potentiellement toxiques !
Kit éco débarbouillettes et kit éco change en coton

De l’eau et du savon

C’est tellement simple. Choisir un savon gras sans parfum ! On peut opter pour un savon enrichi au miel, dont les qualités cicatrisantes sont reconnues.

Du calendula

Apaisants, anti-inflammatoires et anti-rougeurs, les produits à base de calendula (fleurs de soucis) sont particulièrement adaptés aux peaux de bébé. En crème de soin, ou en gamme complète : shampoing et crème

Du beurre de karité

Après le bain, en massage, lors du change, sur le visage en protection du froid, le beurre de karaté prévient des irritations. Adapté à le peau fragile des enfants, riches en vitamines, il s’emporte partout !

De l’huile de massage

Eviter les huiles minérales, totalement chimiques ! Vive les huiles végétales bio ! Attention à l’huile d’amande douce, car si elle est parfaite pour la peau des tous petits, elle ne convient pas à tous (elle peut-être allergisante). En cas de doute, on peut utiliser de l’huile de sésame, très agréable en hiver car elle elle réchauffe ! Idéale pour les bébés qui se refroidissent vite. Huile de jojoba : c’est celle dont la composition est la plus proche du sébum naturel de la peau.

Pour aller plus loin :

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *