Les aliments qui réchauffent

Lorsque le froid arrive, on y fait face de différentes façons : vêtements chauds, chauffage plus poussé (mais sans abuser !), boissons chaudes… Certains aliments ont aussi la faculté de nous réchauffer, grâce aux réactions qu’ils provoquent dans le corps ou via leur effet vasodilatateur.

Les personnes qui ont des coups de froid, souvent en raison d’une tyroïde qui n’arrive pas toujours à s’adapter aux changements de température, ont tout intérêt à s’y intéresser !

Quels sont ces aliments capables de réchauffer le corps ?

 

Les épices et le « feu digestif »

Excellent exemple d’ingrédients qui réchauffent, les épices ont le pouvoir de « relancer le feu digestif » comme le décrit la médecine chinoise. Les épices déclenchent en effet des sécrétions enzymatiques importantes.

La cardamome, par exemple, est une herbe aromatique populaire en Inde du Sud et au Sri Lanka. En médecine ayurvédique, elle est prescrite pour soulager les troubles respiratoires tels que l’asthme, les bronchites… Elle est capable d’élever la température du corps. Elle est aussi connue pour ses propriétés digestives : elle stimule la production de bile et réduit les ballonnements.

Le curcuma est aussi capable d’augmenter la température du corps grâce à son action astringente sur les tissus, qui évacuent ainsi l’excès d’eau. La curcumine contenue dans cette épice améliore en outre la circulation sanguine.

Le gingembre, riche en gingérols, stimule la production de la bile et des enzymes digestives. La médecine chinoise dit « qu’il chasse l’humidité ». Un remède imparable pour se réchauffer !

La cannelle, épice réconfortante s’il en est, est parfaite pour donner de la chaleur. Les Suédois en raffolent et la mettent dans de nombreux desserts.

L’effet « coup de chaud » du piment n’est plus à présenter. Selon la sensibilité de chacun, mieux vaut commencer par des tout petits bouts !

 

Les aromates

Nos grands-mères mettaient facilement du thym et du laurier dans les plats mijotés ainsi que dans les pots au feu. Gardons cette habitude car les aromates sont capables, comme les épices, d’augmenter la thermogénèse.

 

Les aliments soufrés

Ail, échalote, oignon… Les aliments soufrés apportent non seulement du goût mais aussi de la chaleur. Ils se cuisinent facilement avec toutes sortes de légumes d’hiver.

 

Les céréales

Certaines céréales ont la capacité de réchauffer l’organisme. Riches en oligo-éléments, elles soutiennent la thyroïde pendant l’hiver. On peut miser ainsi sur l’avoine, l’épeautre ou le quinoa.

 

Les légumineuses

Pauvres en calories et apportant vite de la satiété, les légumineuses possèdent beaucoup d’atouts. Riches en protéines, elles savent aussi garder le corps au chaud. Cap sur les lentilles, pois chiches et haricots secs !

 

Les plats mijotés

Vous êtes amateurs de bonnes potées d’hiver ? Bonne nouvelle. Ces plats qui mijotent longtemps contribuent à réchauffer durablement l’organisme, tout en étant très digestes grâce à leur cuisson longue. Les herbes et épices qui les accompagnent favorisent aussi la digestion.

 

Caroline Da-Chavigny

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *