Conseils pour booster son énergie en fin d’année

Le mois de novembre et décembre sont souvent synonymes de fatigue saisonnière, en raison de la baisse de la lumière et de la saison – le confinement ayant en outre un impact psychologique important.

Que faire pour booster son énergie ?

 

Faire attention à son alimentation

Ce que l’on met dans notre assiette a une influence directe sur notre énergie. Alors on peut commencer par privilégier les légumes de saison, la viande maigre et le poisson, ainsi que toutes les sources d’oméga 3 (huile de lin, graines de chia, graines de lin, noix fraiches, maquereau, sardines…).

Les céréales semi-complètes ou complètes ainsi que les légumineuses sont également bénéfiques en terme d’énergie. Pour compléter, les fruits secs ainsi que les agrumes apportent vitamines et nutriments.

 

Compléter avec des super aliments

Spiruline, baies de goji, gelée royale, ginseng, moringa, pollen… Certains aliments ont le pouvoir de stimuler l’organisme en raison de leur concentration en nutriments essentiels.

En fonction de la sensibilité de chacun, faire une cure de 3 semaines de l’un de ces super aliments contribue à retrouver de l’énergie.

 

Bouger

Lorsqu’on est fatigué, on a envie de rester au calme, sans rien faire, voire de se mettre dans son lit – ce qui est possible pour une sieste de 20 mn par exemple. Mais bouger redonne de l’énergie, et même s’il faut se faire violence au départ, on va vite en sentir les bienfaits ! Surtout si on travaille de chez soi, assis pendant des heures…

Alors marcher, se promener au vert, monter les escaliers sont autant de petites choses à faire tous les jours.

 

Respirer les huiles essentielles

Les huiles essentielles de citron, pin sylvestre (pour lutter contre la fatigue physique) ou de cannelle de Ceylan sont réputées pour leurs vertus stimulantes et toniques. On peut juste les respirer, en mettant une ou deux gouttes sur un mouchoir. Diluées à 1/5 dans une huile végétale, elles se disposent sur les poignets (une à deux gouttes), à respirer profondément.

 

Masser ses pieds et ses reins

La réflexologie nous apprend que chaque organe est relié à un point spécifique sous le pied. Masser ses pieds contribue à retrouver du bien-être et de l’énergie. Vous pouvez commencer par assouplir la cheville, puis masser globalement la voute plantaire. Appuyer légèrement avec vos pouces sur la plante des pieds. Selon votre sensibilité, vous pouvez accentuer les pressions. Et pour en savoir plus, les livres sur la réflexologie apportent une foule de renseignements !

Les masseurs en bois sont aussi un moyen de stimuler le dessous des pieds.

La zone des reins est également associée à la force physique en médecine chinoise – en cas de fatigue, la stimuler permet de relancer l’énergie. Comment s’y prendre ? En massant la zone sous les dernières côtes (un peu plus haut que la région lombaire du bas du dos) avec de l’huile végétale dans laquelle on aura versé quelques gouttes d’huile essentielle d’épinette noire. Ce massage se fait pendant trois semaines mais pas de façon prolongée.

 

Pratiquer la respiration du feu

Ceux qui pratiquent le yoga connaissent le terme « kapalabhati », qui sert à nettoyer l’esprit de son inquiétude, de sa tristesse. C’est une respiration à la fois énergisante et purifiante, qui se fait en dehors des moments de digestion.

Dans cette respiration, l’inspiration est passive, l’expiration active – ce qui va à l’inverse de la plupart des respirations contrôlées.

Lorsqu’on débute, il est préférable de s’asseoir confortablement, jambes croisées. On prend une inspiration, et on expire bruyamment avec le nez (comme si on voulait chasser une petite mouche !). Recommencez plusieurs fois. Avec la pratique, on peut faire durer cette respiration plusieurs minutes.

Attention : si on ressent un vertige ou un mal-être, il faut arrêter tout de suite.

 

Caroline Da-Chavigny

Nb : les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées par les femmes enceintes ou allaitantes, ni par les enfants de moins de 7 ans. Les personnes allergiques et épileptiques doivent demander conseil à leur médecin.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *