Crèmes solaires : Comment bronzer sans trahir sa peau ?

1
303
Vues

On s’en badigeonne le corps tout l’été, mais les récentes enquêtes tendent à prouver qu’elles sont parfois plus nocives que protectrices… Sevellia vous explique comment bronzer sans risque !

Crèmes solaires : sont elles nocives ?

On le sait, les indices de protection des crèmes solaires ne font pas l’unanimité. Filtres minéraux (les plus efficaces), perturbateurs endocriniens… Au rayon cosmétiques, tout n’est pas rose !
Déjà en 2011, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) estimait nécessaire d’éviter l’utilisation de produits contenant des nanomatériaux sur une peau abîmée, notamment par un érythème solaire (dans le langage courant, le fameux « coup de soleil » !). Or, ce sont ces nanoparticules qui assurent la protection de notre peau, et plus l’indice est important, plus ils en contiennent. Moralité : en cas de coups de soleil, évitez de mettre une crème solaire ! Restez à l’ombre, avec des vêtements couvrants et attendez que votre peau soit réparée !

Dans son livre « Anti-toxique », Laurent Chevalier – CHU de Montpellier – explique également que l’application régulière de crèmes solaires pourrait augmenter la production de radicaux oxydants et réduire la production de vitamine D, stimulée pourtant par l’exposition au soleil !

Sans compter que l’usage des crèmes solaires est une catastrophe à l’échelle planétaire !

Car tout corps badigeonné de crème solaire et plongé dans l’eau pollue ! On estime que 10% du blanchiment des coraux provient des résidus chimiques des baigneurs et que les perturbateurs endocriniens présents dans certains anti-solaires notamment ont un impact sur la féminisation de la faune aquatique !

Se passer de soleil ? Sûrement pas ! Ses effets bénéfiques ne sont plus à démontrer. Les rayons solaires, principalement dans le spectre UV, sont indispensables à la vie, tant chez l’enfant que l’adulte : vitamine D et bronzage sont bénéfiques au corps et à la peau. Acné et dermatoses se soignent souvent par une exposition au soleil, et les études récentes ont montré que l’exposition au soleil est bénéfique pour certaines pathologies inflammatoires, et en prévention de certains cancers (tube digestif).

Pour éviter les méfaits du soleil, il suffit juste d’un peu de bon sens !

– Eviter toute exposition aux heures les plus chaudes (entre 12h et 16h)

– Rester à l’ombre et bronzer en fractionnant les temps d’exposition (10 minutes de soleil toutes les heures par exemple)

– Lors d’exposition au soleil, se couvrir de vêtements amples et légers, en fibres naturelles : tencel , coton bio, chanvre. Se coiffer de grands chapeaux à larges bords couvrant le visage et porter des lunettes de soleil.

– L’usage des crèmes solaires n’est pas à bannir, elles sont indispensables, en particulier pour les enfants dont la peau est particulièrement photosensible. Mais le plus gros effet pervers des crèmes solaires, c’est l’abus d’exposition qu’elles génèrent. Se pensant protégé, on s’expose d’avantage…

Quelques règles à rappeler :

  • Appliquer 20 à 30 minutes avant l’exposition et non pas en arrivant à la plage !
  • Sur TOUTES les zones découvertes, et non pas que sur le visage !
  • L’application doit être répétée toutes les 2 heures
  • Même quand il y a des nuages (il a été démontré que jusqu’à 75 % de couverture nuageuse, le risque solaire est inchangé !)

SOS Coups de soleil

  1. Ne pas s’exposer au soleil pendant 72h en se couvrant totalement le corps.
  2. Soigner la brûlure en appliquant des crèmes à base de plantes aux propriétés cicatrisantes, calmantes et antiseptiques comme le calendula, l’aloe vera ou le thym.
  3. On peut calmer le feu d’un coup de soleil la nuit en prenant des gélules de matricaire. Ces fleurs ont des propriétés antiseptiques, antalgiques, sédatives,   anti-inflammatoires et cicatrisantes

 

Pour aller plus loin :

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire