La cannelle, une écorce étonnante

0
326
Vues

Cette épice originaire de Ceylan, ou plutôt cette écorce provenant du cannelier (Cinnamomum verum), enchante plats salés et pâtisseries et parfume les vins chauds lors des soirées d’hiver.

Au-delà de son goût délicat et chaud, cette épice regorge de bienfaits !

Des effets bénéfiques multiples

La médecine ayurvédique l’utilise depuis plus de 5000 ans ! Elle fait partie de la cuisine indienne, grâce à des mélanges d’épices tel le garam massala, à base de cannelle, coriande, cardamome, de cumin et clou de girofle.

La cannelle a montré ses preuves pour stimuler l’organisme ainsi que le système immunitaire, et lutter contre les affections hivernales : grippe, angine, bronchite, etc. Elle serait particulièrement efficace en cas de refroidissement et en début d’état fébrile. L’aldéhyde cinnamique qu’elle contient est en effet un puissant antiviral et antibactérien.

Elle est aussi reconnue pour lutter efficacement contre les troubles digestifs, la gastro-entérite ainsi que les vers intestinaux. Elle réduit les ballonnements.

En outre, la cannelle se place en excellente position parmi les produits très riches en antioxydants !

A savoir : Il existe une autre cannelle (Cinnamomum Cassia), originaire du Sud de la Chine, que certains estiment de moindre qualité.

Les cannelle de Ceylan et de Madagsacar ne présentent aucune contre-indication, alors que la Cannelle « Cassia » renferme un taux élevé de coumarine, un composé potentiellement toxique pour le foie quand il est consommé à haute dose.

Sous forme de poudre, on ne peut les reconnaître mais leurs bâtonnets sont très différents : celui de la cannelle de Chine est très épais (une seule couche) et marron foncé, celui de la cannelle de Ceylan est plutôt jaune et formé de multiples couches fines.

Cannelle et glycémie

Il a été mis en évidence plus récemment que la cannelle agissait favorablement sur le taux de sucre dans le sang, comme l’a découvert le chercheur et médecin Richard A. Anderson, qui étudiait à l’origine les propriétés du chrome – ce scientifique étudie au Beltsville Human Nutrition Research Centrer, à Beltsville (Maryland) aux Etats-Unis.

Dans une de ses études publiée en 2003, la prise quotidienne de 500 mg de cannelle sous forme de gélules pendant 40 jours a permis de faire baisser de 18 à 29% en moyenne la glycémie d’hommes et de femmes diabétiques de type 2 ! Ces effets étonnants seraient dû au méthylhydroxychalcone polymère (MHCP)1, le composé le plus actif de l’écorce qui multiplierait jusqu’à 20 le métabolisme du glucose.

De nombreuses études ont été menées depuis 2003. Une méta-analyse2 de 2013 arrivait à des données également prometteuses. En effet, la prise de 120 mg à 6 g de cannelle par jour était associée à une réduction significative de la glycémie à jeun et des triglycérides.

Sur l’ensemble des études menées, il semblerait que la majorité penche vers un effet positif de la prise de cannelle sur le taux glycémique, certains estimant qu’il n’y a pas d’effet – les conclusions restant à confirmer.

Il faut dans tous les cas demander l’avis de son médecin et ne pas arrêter un traitement contre le diabète en le remplaçant par la cannelle !

La cannelle enchante les recettes !

Pain d’épice à la cannelle

1 oeuf

280 g de farine

250 g de miel de forêt

2 cuillères à café de cannelle en poudre

30 g d’écorces d’oranges confites

1 cuillère à café de bicarbonate de soude

Commencer par dissoudre le miel dans 150 ml d’eau tiède.

Mélanger la farine, l’oeuf, les écorces confites, la cannelle, le bicarbonate de soude. Ajouter le miel et bien mélanger. Mettre dans un plat adapté et laisser cuire 50 mn au four préchauffé thermostat 6 (180°C).

Saumon mariné à la cannelle et au gingembre

2 pavés de saumon

2 cuillères à café de sauce soja

2 cuillères à café de miel

1 cuillère à café de cannelle

1 cuillère à café de gingembre

Faites mariner les pavés dans une marinade comprenant la sauce soja, les épices et le miel. Laisser mariner plusieurs heures.

Saisir ensuite les pavés de saumons dans une poêle chaude.

Vous pouvez les accompagner d’une fondue de poireaux ou d’un légume de votre choix.

  • Anderson, « A hydroxychalcone derived from cinnamon functions as a mimetic for insulin in 3T3-L1 adipocytes», J Am Coll Nutr.,  20, no 4,‎ 1er août 2001, p. 327–36.

Allen RW, Schwartzman E et coll.,“Cinnamon use in the type 2 diabetes, an uptaded and sustmetic review and meta-alanysis“, Annals of family medecine, 2013, 11 (5).

Pour aller plus loin :

 

COMMENTER L'ARTICLE

Merci de saisir votre commentaire!
Merci de saisir votre nom