Le henné : une autre façon de se faire belle pour l’été

2
392
Vues

On connaît principalement ses atouts beauté pour nos cheveux. Mais le henné est aussi à la base des autobronzants naturels à faire soi-même et bien entendu, le support naturel de vos tatouages éphémères de l’été. Avec Sevellia, apprenez à l’apprivoiser.

Le henné : une autre façon de se faire belle pour l’été

Petit arbuste de la savane tropicale et des régions arides, le henné était déjà employé il y a plus de 5 000 ans comme onguent de beauté et de soins. Les pieds et les mains de la momie de Ramsès nous le rappellent !

Utilisé en mélange au savon noir ou au karité dans les pays arabes, il purifie la peau et facilite la cicatrisation des tissus. En médecine traditionnelle indienne, les décoctions de ses feuilles et de ses racines permettent de stopper les diarrhées. En Afrique, il fait partie des plantes antispasmodiques pour lutter contre la malaria et son action antifongique est reconnue.

Bref, le henné est une plante qui intéresse de plus en plus les chercheurs. Et qui n’a pas fini de nous surprendre, même si en Occident, on l’emploie surtout en cosmétique.

Mais attention, sous le nom de henné, se cachent deux espèces distinctes : le henné dit « naturel » (nom botanique : Lawsonia inermis) est une plante au pouvoir tinctorial puissant qui n’a rien à voir avec le henné dit « neutre » (nom botanique : cassia obovata).

Soins capillaires : colorant ou non ?

Ces deux hennés présentent les mêmes caractéristiques de soin.
Ils limitent la sécrétion de sébum, gainent et fortifient les cheveux fins, apportent brillance et souplesse, renforcent la fibre et donnent du volume aux cheveux… Mais si vous ne souhaitez pas devenir rousse, il vous faut utiliser un henné neutre !

En revanche, si en plus du soin, vous souhaitez apporter à votre chevelure de beaux reflets cuivrés, le henné naturel, est une coloration végétale idéale, qui couvre également les cheveux blancs et dont la teinte dépendra à la fois de la couleur de la couleur de vos cheveux et du temps de pause. Reflets cuivrés et acajou à rouge flamboyant, à vous de choisir !

Un autobronzant naturel

Le bronzage au henné est également un gommage qui permet, en plus d’apporter à la peau une teinte dorée, d’effacer les cellules mortes. Une action qui laisse la peau infiniment douce et offre un bronzage uniforme. Les propriétés naturellement antiseptiques et cicatrisantes du henné permettent d’aider à soigner les petites imperfections de la peau.

Garanti sans produit chimique et bien moins cher que les crèmes auto-bronzantes, le résultat obtenu est vraiment bluffant.

Mélanger trois cuillères à soupe de poudre de henné naturel colorant à de l’eau tiède/chaude pour obtenir une pâte ni trop liquide ni trop épaisse. Appliquer uniformément sur peau mouillée à l’aide d’un gant kessa pour procéder au gommage. Penser à poser sur vos ongles un vernis transparent pour ne pas qu’ils se colorent durant l’application. L’application peut vous prendre entre 2 et 3 minutes, laisser agir ensuite entre 2 et 7 minutes selon votre carnation, puis rincer à l’eau tiède.
Ne pas appliquer sur la paume des mains et la plante des pieds, qui se colorent plus vite.

Notre conseil : faire un test la veille sur le haut de la cuisse pour vérifier le temps de pause en fonction du résultat désiré.
Le bronzage dure une dizaine de jours.

L’art du tatouage au henné

Envie d’un tatouage éphémère ? Rien de plus facile.

La pâte se prépare en quelques minutes. Il faut ensuite un outil adéquat pour dessiner : certains utilisent des seringues, d’autres fabriquent des cônes dans un plastique d’emballage récupéré, d’autres enfin vont détourner des pipettes ou autres petits flacons ou burettes à colle. Le principe : un réceptacle et un embout suffisamment fins pour pouvoir maitriser les traits de son dessin.

Enfin, il faut trouver le motif ! Et avant de se tatouer, prendre le temps de le dessiner sur papier, pour visualiser la taille et s’entrainer aux formes. Prévoir quelques cotons tiges, pour gommer les petits accidents de parcours !

Pour la pâte : mélanger 2 cuillères à café de henné , 1/2 cuillère de sucre en poudre, quelques gouttes d’huiles essentielles de tea tree, de camphre ou d’eucalyptus (pour foncer la préparation), 1 cuillère à café de jus de citron et deux cuillères à soupe d’eau chaude ou de thé vert chaud . Mélanger le tout jusqu’à l’obtention d’une pâte bien lisse. Celle-ci doit reposer au moins 5 heures.

Une fois le dessin appliqué sur la peau, le protéger d’une gaze. Il doit sécher plusieurs heures, voire la nuit entière. En séchant, le motif va foncer et la poudre va s’émietter. Il faut alors « gratter » doucement et enlever les résidus avec de l’huile d’olive et un coton.
Votre tatouage durera une dizaine de jours.

Attention au henné noir !
Certains tatoueurs de plage proposent des tatouages au henné noir ! C’est du henné naturel coupé à un produit extrêmement toxique – le paraphénylènediamine – qui provoque de violentes allergies. C’est la raison pour laquelle Sevellia vous conseille de faire votre propre pâte à tatouage à partir de notre henné 100% bio !

Pour aller plus loin :

2 COMMENTAIRES

COMMENTER L'ARTICLE

Merci de saisir votre commentaire!
Merci de saisir votre nom