Sept solutions naturelles contre les allergies du printemps

0
174
Vues

Si le printemps est synonyme de retour de la lumière pour de nombreuses personnes, d’autres doivent tous les ans faire face au retour des éternuements et des yeux qui coulent ! En cause, les allergies au pollen.

Les facteurs héréditaires jouent bien sûr un rôle important, mais les facteurs externes expliqueraient la forte augmentation du nombre de personnes allergiques : alimentation, pollution, hygiène trop stricte…

Presque un tiers des Français souffriraient d’allergies, une proportion qui n’a plus rien à voir avec les 2 ou 3% concernés dans les années 70 !

Quelles mesures naturelles prendre pour limiter les réactions allergiques *?

 

  • Laver ses cheveux et changer de vêtements

Pour les personnes allergiques, il est préférable de changer ses vêtements en rentrant chez soi et de se laver les cheveux le soir avant d’aller se coucher. Cela permet d’éliminer les pollens qui se sont déposés au cours de la journée.

 

  • Aérer son intérieur lorsqu’il pleut

Aérer son intérieur tôt le matin et tard le soir est une bonne habitude, et idéalement lorsqu’il pleut ! Car le beau temps et le vent augmentent le risque d’allergie.

 

  • Utiliser l’huile essentielle d’estragon

Très utile en cas de rhinite allergique, l’huile essentielle d’estragon peut se respirer sur un mouchoir. Diluée dans une huile végétale car elle est agressive pour la peau, elle peut être déposée et massée sur le poignet et le plexus solaire. Elle se prend par voie orale également : deux gouttes dans une petite cuillère de miel, 2 à 3 fois par jour le temps que dure l’allergie et également en prévention (deux semaines avant la période critique). En cas d’utilisation prolongée, demandez un avis thérapeutique.

L’huile essentielle d’estragon est déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse, chez les femmes allaitantes et pour les enfants de moins de 7 ans. Elle ne doit pas être utilisée par les personnes souffrant d’un cancer hormono-dépendant.

 

  • S’aider avec le plantain

Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et anti-histaminiques, le plantain est une plante très intéressante pour soulager et prévenir les allergies. On peut la consommer sous forme de gouttes (plante en macération), sous forme de gélules ou de sirop.

Le mélange cassis-plantain est préconisé pour réduire les manifestations allergiques.

Le plantain peut aussi être consommé sous forme de tisane.

 

  • Soulager les symptômes avec l’euphraise

L’euphraise fait aussi partie des plantes efficace en cas de symptômes allergiques. Contre le rhume des foins, le nez qui coule, les yeux irrités… L’extrait d’euphraise ou la teinture mère permettent de réduire les désagréments liés à l’allergie.

 

  • Mangez des oignons et de l’ail

L’oignon agit comme un antihistaminique naturel. Qu’il soit rouge, blanc ou jaune, il contient de nombreux antioxydants dont la quercétine, qui possède des vertus anti-inflammatoires. Dans la salade, avec des légumes cuits à la vapeur ou encore dans la bonne soupe à l’oignon, l’oignon a tout bon !

Véritable aliment santé, l’ail, de la même façon, est capable de réduire la sensibilité au pollen grâce à sa richesse en anti-oxydants. Alors n’hésitez pas à mixer ail et oignons.

 

  • Cap sur les omega-3 !

Les omega-3 à longues chaînes (les plus connus étant le EPA, le DHA et l’ALA) sont connus pour réduire les inflammations et les allergies. Des études ont notamment montré les effets positifs de ces composés contre l’asthme. Mais souvent le régime alimentaire actuel n’est pas assez riche en ces composés alors qu’il fournit trop d’omega-6.

Alors mettons le cap sur les omega-3 ! Cela est d’autant plus préconisé pour ceux qui souffrent d’allergies. On en trouve dans les poissons gras (sardine, maquereau, saumon), les huiles de colza, de noix, les noix, les œufs de volaille nourris aux graines de lin…

Les quantités idéales quotidienne d’omega-3 étant de 1 à 3 g pour ceux d’origine marine et de 2 à 3 g pour ceux d’origine végétale, on est souvent très loin du compte ! C’est pourquoi il est utile de faire des cures temporaires avec des compléments alimentaires.

 

 

NB : ces informations ne constituent pas un avis médical. L’allergie peut être un phénomène grave. Seul un professionnel de santé peut accompagner au cas par cas une personne souffrant d’allergie.

Laisser un commentaire