Je mincis durablement

De nombreuses femmes sont insatisfaites de leur poids et s’imposent des régimes aux effets néfastes à long terme. Rien de pire que l’effet yo-yo et le découragement qui l’accompagne !

Le principal est de trouver un équilibre, un poids dans lequel on se sent bien que l’on garde dans la durée.

Les régimes imposés ont peu de chances de réussir, car ils entrainent nombre de frustrations. Revoir son assiette tout en se faisant plaisir sont gages de succès !

 

Les principes de base

Les privations ne donnent en général pas de résultats satisfaisants, sauf sur le court terme.

Il vaut mieux revoir sa façon de manger d’une façon générale et adopter quelques principes de base :

  • Acheter des fruits et légumes de saison ;
  • Consommer des légumes à tous les repas ;
  • Limiter voire supprimer les plats préparés (y compris les sauces et les vinaigrettes, trop sucrées) ;
  • Privilégier les viandes maigres et les poissons ;
  • Faire attention aux sucres cachés ;
  • Boire de l’eau ;
  • Privilégier les diners légers ;
  • Mâcher doucement et déguster en conscience.

 

On peut ajouter que déguster un fruit – bio – une heure avant le repas est une bonne habitude, car un fruit à la fin du repas entraine un risque de ballonnement. Les fruits sont en effet rapides à être digérer par l’intestin grêle (ils ne font que passer par l’estomac) mais s’ils sont consommés à la fin d’un repas, ils vont stagner dans l’estomac avec les autres aliments. Cela est donc à éviter.

Les desserts, de la même façon, ne doivent pas être systématiques mais plutôt exceptionnels, car consommés en fin de repas, ils viennent grandement alourdir l’assiette calorique. Mieux vaut prendre une collation sucrée au milieu de l’après-midi. Une poignée de fruits secs représente aussi une bonne collation.

 

Combiner les nutriments

Toutes les associations ne se valent pas. Le duo idéal se compose de protéines et de légumes (un steak et des haricots verts, du poisson et des endives cuites, etc…) et assure un repas à l’IG bas. A contrario, l’association protéines et féculents est à éviter, car l’absence de fibres et la présence du sucres (féculents) entraînent une hyperglycémie.

Féculents et légumes se marient aussi très bien. Lorsque que les féculents sont des légumineuses, elles apportent la part protéique du repas.

 

Bouger

Associer repas équilibrés et exercice physique est le duo gagnant, car garder son corps en bonne santé passe par un minimum d’efforts physiques. Marche, vélo, étirement, danse… Pratiquer ce que l’on aime !

 

Soutenir son rééquilibrage

Boire des tisanes drainantes et stimulantes du métabolisme en parallèle soutient le corps dans son rééquilibrage. Prendre des compléments alimentaires peut aussi aider, mais il est préférable de demander l’avis d’un naturopathe pour bien cibler sa physiologie et sa problématique.

 

Et si on fait un écart ?

Pas de problème ! La vie n’est pas réglée comme du papier à musique… Si on boit de l’alcool ou que l’on déguste un dessert chez des invités, c’est convivial et on se fait plaisir. Si cela reste un écart isolé, il n’aura pas d’impact.

 

Caroline Da-Chavigny

 

NB : certains problèmes de poids nécessitent un suivi médical, car des causes plus profondes, notamment hormonales ou psychologiques, peuvent à l’origine d’un surpoids.

 

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *