Fruits secs : la combinaison gagnante

Les fruits secs sont bien connus des sportifs, qui y trouvent une bonne source d’énergie et foule de bons nutriments. Se conservant facilement, ils sont utilisés dans de nombreux pays pour les saveurs qu’ils apportent.

Certes, ils sont caloriques, mais consommés en petites quantités, ils apportent de nombreux bienfaits à tous les âges !

 

Les deux types de fruits secs

On distingue les fruits naturellement secs ou oléagineux (les fruits à coques : noix, noisettes, amandes, dattes…) des fruits déshydratés.

 

Les oléagineux

Riches en vitamines et minéraux, les fruits secs sont une mine de bons nutriments. Les noix par exemple sont riches en omega 3 et antioxydants. Une consommation régulière de noix aurait un effet bénéfique contre les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension et le diabète. Et le principal antioxydant de la noix – la pédonculagine – possède des effets antiinflammatoires en plus de son activité antioxydante. Il contribuerait à lutter contre les maladies neurodégénératives et certains cancers.

Les amandes renferment de leur côté des omega 9, les acides gras que l’on retrouve dans l’huile d’olive. Bénéfiques pour la santé, ces lipides protègent le système cardio-vasculaire. La vitamine E qu’elles contiennent (l’amande est l’oléagineux qui en contient le plus) limite le stress oxydatif des cellules.

Les fruits à coques ont aussi la particularité d’être riche en protéines : ils en contiennent entre 9 et 30 g pour 100g de fruits. Un apport significatif et intéressant pour ceux qui recherche des sources végétales de protéines.

 

Les fruits déshydratés

Les fruits déshydratés se transportent facilement et sont bien connus des sportifs qui fournissent des efforts d’endurance. Ils conservent les principaux nutriments des fruits frais, à l’exception de la vitamine C, fragile, et de certains antioxydants, dont la teneur est réduite après déshydratation. Leurs atouts : les fibres, le sucre (source d’énergie), les minéraux (dont le potassium qui est efficace contre les crampes)… Une longue marche ? Pensez bananes et pruneaux séchés !

Les dattes, quant à elles, sont connues pour leur richesse en fibres notamment insolubles, bénéfiques pour le transit. Pourvoyeuses de minéraux (phosphore, magnésium, calcium, potassium) et oligoéléments (fer, cuivre), elles apportent nombre de nutriments essentiels.

Autre bénéfice de taille, les fruits déshydratés sont alcalinisants, ils permettent donc de contrer l’acidité de l’organisme. Abricots, figues, pruneau, raisins secs sont ainsi excellents.

Les fruits séchés peuvent devenir moelleux suite à une pasteurisation à la vapeur.

 

Quelle consommation adopter ?

Tout d’abord, il est important de les déguster bio. En effet, les fruits secs conventionnels contiennent des pesticides qui sont néfastes pour la santé. Les fruits secs bio ne renferment en outre pas d’additifs comme les conservateurs ou arômes artificiels et ne subissent pas de traitements. L’abricot sec bio, de couleur marron, n’est ainsi pas traité au dioxyde de soufre.

L’idéal est de croquer quelques fruits à coques par jour (une petite poignée) ou de fruits séchés. C’est idéal pour en cas dans l’après-midi en cas de fringales. Avec bien sûr une portion accrue pour les sportifs !

 

Caroline Da-Chavigny.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *