Trop de déchets : ça suffit le gâchis !

0
362
Vues

Du 19 au 27 novembre 2016 a lieu la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets. Une belle occasion d’agir dans un esprit collectif ! Echangez, discutez, essayez, lancez-vous !

Tout le monde, à son niveau, peut agir : individu, collectivités, entreprises privées, autorités publiques. De nombreuses communes se mobilisent et proposent animations et conseils. Renseignez-vous près de chez vous !

Semaine zéro déchet

Déchets et gaspillages, le grand scandale

Les déchets sont en grande partie liés à un suremballage de nos produits. Sachez que chacun d’entre nous produit en moyenne 156, 92 kg de déchets d’emballages par an, dont une majorité sont évitables ! Changer ses habitudes de consommation vaut vraiment le coup !

Il faut agir en amont : la prévention des déchets consiste en effet à agir pour ne pas produire de déchets : en consommant par exemple des produits peu emballés et en apportant ses propres sacs (en tissu) quand on fait ses courses, en achetant des éco-recharges, en prolongeant la durée de vie des produits (réparation et don), en prêtant le matériel dont on a peu l’usage et en jetant moins (grâce au compost) ou en donnant les vêtements que l’on ne porte plus.

Côté gaspillage alimentaire, le constat est alarmant : au niveau mondial, 1/4 de la nourriture produite est jetée sans avoir été consommée ! La totalité des personnes souffrant de la faim dans le monde pourrait être nourrie avec à peu près un quart de la nourriture gaspillée et perdue aux Etats-Unis, au Royaume Uni et en Europe !

Heureusement, de nombreux acteurs de la vie économique se mobilisent : restaurants, cantines, hôpitaux arrivent à faire bouger les lignes. A notre niveau, planifions nos courses pour acheter la juste quantité et stockons convenablement les aliments (notamment frais) pour ne pas en jeter. Et apprenons à accommoder les restes.

A chacun de se mobiliser à son échelle ! Sevellia vous accompagne dans vos bonnes résolutions.

Des contenants durables

Pour conserver vos aliments, les boîtes en verre Duralex résistent aux températures extrêmes, et peuvent donc passer du congélateur au mirco-onde sans transition ! Elles évitent d’utiliser des récipients plastique ou aluminium. Les saladiers sont empilables lorsque l’on ne les utilise pas – un gain de place ! Et pour une conservation 5 fois plus longue, d’autres boîtes en carrés en verre sont équipés d’un couvercle adapté à la pompe électrique Vacsy : on peut y faire le vide !

Pour la vie de tous les jours, les contenants nomades de la société Qwetch ont tout bon : élégants, en acier inoxydable, ces produits vous permettent de boire, manger n’importe où ! Un exemple, la cup (250 ml), isotherme double paroi, accueille thé, café, soupe, et pas de risque de se brûler ! Sans vernis ni revêtement sur les parois, elle est parfaitement saine d’emploi. Alors exit les gobelets en carton ou plastique qui remplissent les poubelles ! Pour les amateurs d’expresso, la mug 160 ml tient facilement dans la poche du blouson. Futée, pratique, munie d’un bouchon en polypropylène sans bisphénol A !

Qwetch décline travel mug, travel pot, théière nomade, lunch box. Bien et bio propose des lunch boxe à double compartiment, pratique quand on ne veut pas mélanger légumes et viandes par exemple !

Jamais sans mon sac (en tissu) !

Vous souhaitez un sac de courses élégant et coloré ? Minipop est là pour vous ! Située à Brest, cette marque bretonne aime les choses bien faites, de façon écologique bien sûr. Sacs pour le vrac en voile de coton, sacs de course en lin (disponibles en différentes couleurs) et pour les plus coquettes gros sac de course aux motifs pop… Les jolies créations de Minipop vous nous accompagner partout !

Bag to green propose également de très pratiques sacs à vrac, pour les fruits, légumes, pain, légumes secs, etc. Une belle façon de ranger, trier proprement ses denrées alimentaires, sans sacs plastiques plus ou moins propres traînant sur nos surfaces de travail ou dans nos frigos !

Un compost dans ma cuisine ?

Légumes, déchets ou reste de viande, de poissons, de produits laitiers… Oui, on en jette ! Une solution écologique est d’avoir un composte de cuisine, comme le seau Bokashi. Il fonctionne avec du son ensemencé d’EM-Actifs, un mélange d’une vingtaine de micro-organismes anaérobies, qui assure une décomposition sans pourriture et sans odeur.

Une famille de 4 personnes remplit en moyenne son seau en 2 mois environ, et 1 paquet de son dure 2 mois également si vous mettez des déchets tous les jours. Grâce à cet objet compact qui ne vous encombrera pas, vous obtiendrez un compost très bénéfique pour vos plantes ou votre jardin !

Tous ensemble agissons pour la réduction des déchets !

Pour plus d’informations et connaître de bels exemples de mobilisation, cliquez-ici !

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire