Soignez vos articulations !

0
54
Vues

Les articulations sont des points clé du corps : indispensables à une bonne mobilité, elles nécessitent certaines précautions.

De l’excès de sport qui peut être nocif au manque total d’exercice qui ne l’est pas moins, que faut-il faire pour conserver des articulations en bonne santé ? Et comment prendre soin des articulations déjà endommagées ?

Faire du sport

Le sport, s’il est bien choisi, est bénéfique pour les articulations car il renforce les muscles. Ces derniers soutiennent l’articulation. Plus ils sont toniques, mieux c’est !

Mais tous les sports ne sont pas recommandés. Quand il y a des sauts, des chocs, cela peut altérer des articulations déjà fragilisées. Mieux vaut opter pour des sports tels que la marche, la natation, le vélo… Ces sports où la pression n’est pas trop forte sur les articulations permet de muscler en douceur les jambes (et le reste du corps).

Le fait de bouger dans la vie de tous les jours est aussi bénéfique : marcher, jardiner, monter les escaliers… font partie de ces activités quotidiennes entretenant le squelette.

 

Misez sur les omega 3 !

Malgré leur vie très rude, les Esquimaux souffrent très rarement de problèmes articulaires. Une de leur particularité ? Ce sont de très grands consommateurs d’acides gras polyinsaturés (omega 3) grâce à leur alimentation riche en poissons et en chair de phoque. Des études ont pu montrer l’effet bénéfique de ces acides gras sur les articulations.

Une supplémentation en omega 3 est intéressante à plusieurs niveaux : ils réduisent la douleur et améliorent la mobilité articulaire.

 

Soulager la douleur

Avec l’altération du cartilage surviennent les douleurs qui deviennent parfois très gênantes.

Si elles n’ont pas le pouvoir de supprimer l’arthrose, certaines plantes peuvent soulager la douleur. C’est le cas de l’harpogophytum. Cette plante surnommée « griffe du diable » exerce un effet anti-inflammatoire et analgésique.

La reine des prés, qui contient la molécule précurseuse de l’aspirine, possède également une action anti-inflammatoire. Et contrairement à l’aspirine, elle ne présente pas de risque d’ulcère de l’estomac !

On peut également citer le saule blanc et le curcuma, dont la molécule active (curcumine) suscite un engouement croissant de la part de la communauté scientifique.

 

Préserver son capital articulaire avec un apport de ses substances constitutives

Revenons quelques instants sur la structure même des articulations. Les cartilages sont essentiellement composés d’eau, de fibres de collagène, d’acide hyaluronique et de protéoglycanes. Mais c’est un tissu vivant dans lequel les cellules (chondrocytes) produisent en continu des composés nécessaires au renouvellement du cartilage. Avec l’âge ou en raison d’autres facteurs, ce renouvellement se fait parfois moins bien.

Le liquide synovial, qui joue le rôle de lubrifiant des articulations, est composé entre autres d’acide hyaluronique. Ce liquide visqueux sert à la fois à protéger les cartilages et à les nourrir.

Les molécules les mieux référencées par le monde médical pour protéger les articulations sont la glucosamine et la chondroïtine. Naturellement synthétisée par les articulations, la glucosamine est indispensable au bon renouvellement des cartilages, des tendons et des ligaments. Un apport en glucosamine (de 1500 mg par jour) soutient la synthèse de molécules essentielles comme les protéoglycanes et l’acide hyaluronique. Elle prévient également l’érosion du cartilage.

Cette molécule est très souvent associée à la chondroïtine dans les compléments alimentaires destinés à soulager les articulations douloureuses et à les préserver. A l’instar de la glucosamine, la chondroïtine est naturellement synthétisée par les articulations. La prise de cette molécule aide à préserver l’intégrité du cartilage.

Pour aller plus loin :

Soignez vos articulations de façon naturelle

Jambes lourdes : prenez les bonnes habitudes !

Les aliments qui soignent : Régime anti-inflammatoire

Laisser un commentaire