Griffonia, une plante bienfaisante pour le moral

Le griffoniaGriffonia simplicifolia – est une plante grimpante, de la famille des légumineuses, qui pousse naturellement en Afrique de l’Ouest. On la trouve tout particulièrement le long de la côte ghanéenne.

Utilisées traditionnellement dans la pharmacopée africaine, les tiges et les feuilles sont préparées en décoction. Mais ce sont ses graines et leurs vertus sur l’humeur, découvertes dans les années 80, qui ont fait connaître le griffonia en Europe. Le griffonia a ainsi acquis une belle place dans la phytothérapie occidentale.

Une plante africaine aux graines précieuses

Le griffonia pousse à l’état naturel sous forme de liane ou d’arbuste. Ses fruits, des gousses ovoïdes gonflées, apparaissent entre novembre et février. Chaque gousse contient une à quatre graines de couleur vert vif ou marron.

Riches en L-5-http (L-5-hydroxytryptophane), un précurseur naturel de la sérotonine, les graines du griffonia favorisent une humeur équilibrée. En effet, un taux bas de ce neuromodulateur surnommé « hormone du bonheur » peut être associé à de nombreux symptômes tels que les troubles du sommeil, des migraines, des sensations de faim, l’anxiété, des angoisses, des phases dépressives ou encore des comportements obsessionnels. Utilisé en cure, le griffonia contribue à accroître la synthèse de sérotonine chez les personnes souffrant de carence de ce neuromédiateur – en cas de cure prolongée, il est nécessaire d’en parler avec son médecin.

Le griffonia a ainsi une action anti-dépressive (1) et anti-migraineuse (2) prouvée. Il soulage également les douleurs liées à la fibromyalgie ainsi que les céphalées et contribue à réduire l’appétit grâce à son effet satiétogène. Il aide aussi à avoir un meilleur sommeil.

Le griffonia est disponible sous forme de poudre ou de gélules. Elle peut avantageusement être associée à la rhodiola ou au ginseng.

Précaution d’emploi : lorsqu’on débute une cure de griffonia, il est déconseillé de prendre du millepertuis ou des antidépresseurs chimiques en même temps. Et si pour certains phytothérapeutes, le griffonia représente une alternative envisageable aux anti-dépresseurs chimiques, ces derniers ne doivent en aucun cas être arrêtés brutalement – une consultation avec son médecin est nécessaire.

Le griffonia est également déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.

Une riche composition

En dehors de cette précieuse molécule (L-5-hydroxytryptophane) contenue dans le griffonia, la plante renferme également des antioxydants, des vitamines et des minéraux, qui exerce un effet tonique global.

Caroline Da-Chavigny

Note : la dépression est une maladie qui nécessite une consultation chez son médecin et un suivi médical.

  1. Po Ldinger Wet al. A fucntionnal-dimensional approach to depression : serotonin deficiency as a target in a comparison of 5-hydroxytryptophan and fluvoxamine. P.sychopathology. 1991; 24 (2): 53-81
  2. 2- M AISSEN CP, Ludin HP. Comparison of the effect of 5-hydroxytryptophan and propranolol in the interval treatment oof migraine. Schweiz Med Wochenschr 1991; 121 (43): 1585-90

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *