Retrouver son poids de jeune fille ? En douceur alors !

0
102
Vues

Avec l’arrivée du printemps fleurissent les articles dédiés à la perte de poids. Mais on a appris à se méfier des fausses promesses ! L’important n’est-il pas de se sentir bien dans sa peau ?

Quelques règles faciles à appliquer au quotidien vous permettront de vous sentir plus légère au propre et au figuré.

Ne pas s’imposer des régimes trop sévères

On le sait, vouloir s’imposer des contraintes excessives n’est pas la bonne solution ! Car non seulement on se sent frustré, mais en plus, le jour où on craquera, les effets seront contraires aux attentes escomptées. En bref, vouloir maigrir vite et beaucoup n’est pas réaliste. Et la perte de poids risque de ne pas être durable.

Mieux vaut faire les choses petit à petit, en prenant le temps de reconnaître nos « faiblesses » et de corriger le tir doucement. Si on sait que l’on grignote souvent des choses peu recommandables, on peut commencer par modifier son grignotage (en mangeant quelques amandes plutôt qu’une barre chocolatée) et le limiter.

De la même façon, les repas doivent rester équilibrés – les écarts sont permis, bien sûr, mais pas trop souvent ! C’est-à-dire qu’il faut penser à consommer suffisamment de légumes. Mais le faire dans un esprit positif et joyeux sera plus bénéfique. Penser aux goûts qu’on aime, aux herbes ou épices qui donnent de la saveur, à un assaisonnement léger ou une cuisson qui changera le plat, permet de ne pas se sentir « puni », surtout pas !

Et pas question de supprimer tout le gras, il est nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme ! Il faut juste choisir du bon gras – comme les huiles végétales ou les avocats –  en quantité raisonnables bien sûr…

Se méfier des sucres et additifs cachés !

De nombreux experts alarment sur la présence de sucre caché, qui s’est infiltré dans nombres de produits de consommation courante (dans le pain de mie, les plats préparés, même dans le jus des cornichons !). Et le sucre, c’est une drogue qui rend addictif. Apprendre à lire les étiquettes donne une compétence pour faire le tri. Trop de sucre et d’additifs (comme les émulsifiants ou les conservateurs) sont néfastes à long terme.

D’une façon générale, il est préférable de ne pas consommer de plats préparés (sauf de temps en temps en dépannage), et de faire la cuisine soi-même. Des légumes et fruits frais, des féculents semi-complets ou complets (riz, pâtes, quinoa, etc.), des légumineuses, des protéines de bonnes qualités en quantité limitée (œufs bio, viandes de boucher ou poissons issus de la pêche durable pour ceux qui ne sont pas végétariens), quelques épices bénéfiques et il est possible d’élaborer des menus équilibrés et sains !

Dîner léger est aussi une bonne solution pour ne pas trop stocker… Sans oublier l’alcool, qui est calorique. Tout est question de mesure !

Se connaître

Les métabolismes de chacun sont différents. Certains brûlent les calories en moins de temps qu’il ne fait pour le dire, d’autres ont tendance à stocker. C’est ainsi. Apprendre à connaître son fonctionnement (après un bilan médical si besoin) permet de mieux adapter son mode de vie.

Un point de vue intéressant est celui de la diététique chinoise, qui classe les individus selon cinq profils en fonction de leur état physique, morphologique et émotionnel : hyper-yang, yang, yin-yang neutre, yin, et hyper-yin. Le dernier concerne en général préférentiellement les femmes, de nature plus émotive. Cette philosophie très complète, qui prend en compte le type d’aliments, le chaud, le froid, les modes de cuisson, les saisons, les profils des personnes, etc. cherche à établir un équilibre et une harmonie pour chaque personne, y compris dans l’assiette.

Bouger !

Là, pas de mystère ! Il est nécessaire de bouger. Faire du sport, marcher, nager, jardiner, le corps a besoin de bouger et encore plus si l’on souhaite s’affiner. Non seulement on gagne des muscles, mais on se sent mieux ! Choisir des activités que l’on aime est le meilleur moyen d’être régulier dans ses efforts !

Et si on sent qu’il est difficile de se mettre en mouvement dans tous les sens du terme, il ne faut pas hésiter à se faire accompagner par un spécialiste (naturopathe, coach, etc.) !

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire