Méditation : de nouvelles études démontrent ses effets bénéfiques !

Les bienfaits de la méditation

La méditation n’a jamais fait autant parlé d’elle ! les adeptes de cette pratique millénaire sont de plus en nombreux. Attirés par une pratique ancestrale, curieux de leurs effets, à la recherche d’un espace personnel… les personnes y viennent pour différentes raisons.

Les bienfaits de la méditation

Certains psychiatres renommés comme Christophe André l’ont fait connaître au grand public à travers différents ouvrages. Pouvant être pratiquée chez soi ou dans un groupe avec l’accompagnement d’un professionnel, la méditation ouvre la porte à une écoute plus approfondie de son corps et à un mieux-être global.

Des nouvelles études s’intéressent scientifiquement à ses effets sur la physiologie du corps humain et sur le cerveau*.

Un état d’éveil et de présence sans jugement

Premier point d’importance, il existe différentes sortes de méditation : transcendantale, de pleine conscience, de la médecine chinoise, etc. Les chinois et les indiens la pratiquent depuis des siècles. La déclinaison laïque et occidentalisée de la méditation, bien plus récente, s’est développée surtout autour de la méditation de pleine conscience.

Des méditations guidées ont aussi fait leur apparition pour aider les personnes à s’apaiser tout en centrant leur attention.

En Occident, elle séduit car elle apporte une parenthèse dans nos modes de vie actuels : un état d’éveil et d’attention à soi-même, à son corps dans sa globalité, sans jugement ni préjugé. Elle tend à réunifier le corps et l’esprit dans un lien harmonieux. Elle permet de mettre ses ruminations mentales à distance, et de réduire le stress vécu ou ressenti dans la vie de tous les jours.

La méditation de pleine conscience contre les rechutes dépressives

Bien que les experts soulignent le caractère « gratuit » de cette pratique (qui consiste à ne pas se fixer des objectifs précis), certains médecins convaincus par la puissance de cette pratique l’ont fait rentrer dans des protocoles accompagnant les patients. Le psychiatre Christophe André l’a ainsi introduit comme support de thérapie pour des patients ayant souffert de dépression. La méditation de pleine conscience serait ainsi une aide efficace contre les rechutes potentielles (non pour les personnes en pleine dépression).

Une étude a ainsi été menée sur 84 patients en rémission d’une dépression*. Agés de 18 à 65 ans, les patients devaient avoir connu au cours des dernières années au moins deux épisodes dépressifs. Ils étaient tous sous anti-dépresseurs et ne présentaient pas de symptômes de dépression depuis au moins 7 mois.

Dans le premier groupe, les antidépresseurs étaient remplacés par une thérapie cognitive fondée sur la méditation de pleine conscience. Le second groupe poursuivait les antidépresseurs. Dans le dernier groupe, un placebo remplaçait la méditation. Les résultats indiquent que le taux de récidive, après 18 mois, est de 27% dans le groupe sous antidépresseurs, 28% chez ceux qui suivent la thérapie basée sur la méditation et 71% pour le groupe placebo.

Des effets prouvés sur le cerveau

Plusieurs experts se sont intéressés aux effets de la méditation sur le cerveau grâce à des techniques comme l’imagerie cérébrale. Ainsi, l’équipe de Richard Davidson a découvert que le cortex préfrontal gauche des méditants est plus actif. Cette même équipe avait observé que cette zone est plus active chez les personnes plutôt positives et optimistes.

On peut citer également les travaux de Gaël Desbordes à Boston, qui s’intéresse à l’amygdale, une petite zone de cerveau très sollicitée en cas de troubles de l’anxiété et de traumatismes psychologiques. Après huit semaines de méditation, le fonctionnement cérébral des patients s’est modifié. Ils sont capables de « désengager » leur amygdale et de renormaliser la réponse de leur cerveau aux émotions. La taille de leur amygdale a réduit en taille. Des études sont encore en cours sur ce sujet.

Allant encore plus loin, de nouvelles études (Manol K. Bhasin et co., 2013) portent sur l’effet de la méditation sur nos cellules et nos gènes. Les méditants montrent une activation des gènes impliqués dans le métabolisme général des cellules et un ralentissement des gènes impliqués dans les effets toxiques du stress. En outre, d’autres spécialistes (dont la biologiste Elisabeth Blackburn, prix Nobel de médecine) se sont penchés sur la structure même de l’ADN, en mesurant la longueur des télomères (sorte de « capuchon » à l’extrémité des chromosomes qui protège l’ADN). Ces derniers s’usent au fil des divisions naturelles de l’ADN, et en cas de stress chronique ils s’usent prématurément. Quand ils deviennent trop court, la cellule meurt. Et le résultat est stupéfiant : chez des méditants ayant pratiqué un stage intensif (8 heures par jour), un rallongement significatif des télomères a été observé !

Les effets physiologiques de la méditation sont encore à étudier, mais nul doute que cette pratique quand elle est régulière induit des conséquences bénéfiques sur notre corps et notre santé globale.

Venez découvrir différents types de méditation au salon Zen à Paris dans l’espace méditation ! 

*La méditation, une nouvelle thérapie, par Emilie Dumond et Bruno Bucher, Arte éditions et Edition Belin, 2017.

Pour aller plus loin :

02 comments on “Méditation : de nouvelles études démontrent ses effets bénéfiques !

  • Romain , Lien direct vers le commentaire

    Bonjour,

    Je voudrais témoigner sur le faite que la méditation aide vraiment beaucoup pour se remettre d’une épreuve par exemple, je m’en suis servi à un moment où j’en avais besoin suite à des coups durs dans ma vie et les effets se sont vraiment fait ressentir.
    Je regrette simplement que l’on se penche,souvent, sur cette technique que quand tout va mal.
    Petit conseil: N’attendez pas qu’une dépression vous tombe dessus pour pratiquer, la méditation vous apprendra beaucoup sur vous-même, même si tout va bien et préviendra de bien des soucis !

    A bientôt
    Romain

  • Nathalie Marty , Lien direct vers le commentaire

    Virginie,
    En passant ici par hasard, je découvre votre article avec beaucoup d’intérêt. A vrai dire, je me suis jamais posée la question sur les vertus de la méditation. C’est vrai, il est vraiment difficile de surmonter une épreuve à l’autre tout particulièrement en vivant seule! On se sent comme déconnectée du reste du monde. Dans mon cas, je me distrais en écoutant de la musique face à un souci et visiblement ça fonctionne tel un antidépresseur mais bon cela ne dure pas longtemps. En tout cas merci, je me ferais un plaisir de le partager avec mes copines, je ne veux surtout pas qu’elles ratent ça !! A bientôt

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *