Love Food : Les ingrédients de l’amour

2
991
Vues

Pour être en forme au lit, il faut être forme dans la vie. Exit les testicules de tigre, la corne de rhinocéros et l’aileron de requins… Une vie sexuelle épanouie commence par un régime sain et équilibré. Voici les 5 piliers de la love food et la liste de courses des ingrédients naturels, boosteurs de notre libido!

Aliments aphrodisiaques libido

La chasse aux « tue l’amour »

L’excès de cigarette, de café, de sodas et autres sucres raffinés qui pompent notre énergie sont à bannir. Les mauvaises graisses qui se nichent dans les plats et pâtisseries industriels, les produits surgelés et les viandes rouges sont nocives à la bonne santé cardio-vasculaire mais aussi à la sexualité : elles interfèrent avec les sécrétions hormonales (notamment celle de la testostérone, hormone phare de la libido). L’alcool est un piège. Dans un premier temps, et à dose réduite (pas plus de deux verres), il désinhibe et fluidifie le sang, mais une trop forte dose interdit tout simplement l’acte amoureux. Enfin, chez les hommes, une consommation chronique conduit doucement vers des troubles de l’érection, voire à une vraie impuissance.

Vitamines et minéraux pour grimper au rideau

Chez l’homme surtout : plus de zinc pour plus de sexe. En cas de déficience en zinc, la majorité des enzymes et des hormones fonctionnent mal. Sans lui, adieu testostérone, sperme, spermatozoïdes. Seul le zinc animal est réellement assimilé. Les meilleures sources sont les fruits de mer (surtout les huîtres), les algues, les œufs, les viandes, les noix, l’avoine et le quinoa. Les compléments de levure de bière sont conseillés (en plus ça fait de beaux cheveux !)

Pour les deux : de la vitamine B3 pour plus de plaisir.
 Cette vitamine est indispensable pour transformer les aliments en énergie. Mais surtout, elle amplifie les sensations et la sensibilité aux stimulations sexuelles. On en retrouve dans les céréales complètes (blé, riz), le jaune d’œuf, les poissons, les légumes secs, les germes de blé.
De la vitamine B6 pour plus d’envie
. La vitamine B 6 est le chef de la gestion des acides aminés, éléments qui forment les protéines et certaines hormones. Sa consommation augmente l’appétit sexuel. À privilégier : foie, rognons, haricots, lentilles, banane et chou-fleur.

Les huiles pour fluidifier

Les omégas 3, 6, 9 optimisent tout le système hormonal, boostent la testostérone et interviennent dans le rééquilibrage du système nerveux. Qui dit huile dit aussi fluidification du sang et meilleure vascularisation, jusque dans les extrémités. Or, une bonne vascularisation des zones génitales est essentielle au plaisir. Poissons gras, huile de colza ou huile de cameline pour les omégas 3 et huile d’olive pour les omégas 9. Limiter les omégas 6 que l’on mange trop en général (huiles d’arachide, de tournesol, de carthame, de pépin de raisin, céréales, viandes et aliments industriels).

Les sucres lents pour faire durer

Ces aliments fétiches des sportifs permettent de faire durer (physiologiquement parlant) l’acte sexuel. Les meilleures sources : les céréales, également riches en fibres. Pâtes, riz, pain, farines, à choisir en version complète. Les céréales raffinées sont à proscrire : acidifiantes, elles influent négativement sur les sécrétions hormonales.

Les épices pour stimuler

Pour pimenter les ardeurs des amants fatigués. C’est ici que l’on retrouve les fameuses épices exotiques qui « chauffent » les sangs, tel le gingembre, les poivres, le clou de girofle, qui agissent sur la vasodilatation et facilitent l’afflux de sang, élément clé dans la mise en condition. Mais de façon générale, toutes les épices (cardamome, cannelle, cumin, curry) réchauffent l’ambiance…

 

Le top 10 des aliments aphrodisiaques

Ail : échauffe et stimule la circulation sanguine. Pour supprimer son odeur, on peut mâchouiller quelques tiges de persil ou croquer des grains de cardamome.

Avocat : riche en potassium qui améliore la production de testostérone, il favoriserait la sécrétion de dopamine impliquée dans le plaisir. Il existe aussi sous forme d’huile végétale pour parfumer les plats.

Baies de Goji : dans l’Himalaya on les appelle aussi « baies joyeuses ». Elles ont la réputation d’accroître la puissance sexuelle. Concrètement, elles assurent une meilleure fluidité sanguine (bonne pour les érections). Les faire tremper une nuit dans l’eau de source et les consommer le lendemain lorsqu’elles sont regonflées, telles quelles ou mixées avec un smoothie.

Chocolat noir : l’arginine qu’il contient, un acide aminé essentiel, associé à la théobromine participe à la production d’une substance qui dilate les vaisseaux sanguins du pénis et du clitoris. Une étude italienne a démontré que des femmes qui en consomment quotidiennement éprouvent plus de plaisir que celles qui n’en mangent jamais.

Crevettes : elles sont riches en phénylalamine, un acide aminé qui active la production de dopamine, une hormone qui joue sur l’humeur et le désir. Une étude a même démontré que 100 grammes de crevettes amélioreraient l’appétit sexuel et l’érection.

Ginseng : considéré par les Chinois comme un puissant aphrodisiaque, il permet de mieux résister à la fatigue. C’est une plante très énergétique qu’il est conseillé de prendre en cure.

Huîtres : bonne intuition qu’avait Casanova ; il se vantait d’en consommer 40 par jour, afin d’honorer quatre femmes le même soir ! On sait désormais qu’elle est très riche en zinc, 6 huîtres en apportant 45 mg, soit 4 fois plus que la quantité quotidienne nécessaire. Or, une étude américaine parue en mai 2013, prouve que cet oligo-élément est indispensable à la synthèse de la testostérone.

Pastèque : comme le chocolat noir la pastèque contient de l’arginine, un acide aminé essentiel qui, associé à la citrulline, participe à la production d’une substance qui dilate les vaisseaux sanguins du pénis et du clitoris. Une étude américaine datant de 2008 compare la pastèque à du Viagra naturel à prendre pour traiter comme pour prévenir les problèmes érectiles !

Pollen : grâce à la présence d’hormones naturelles, 2 à 3 cuillères à soupe par jour agissent directement sur la vitalité sexuelle. A prendre juste avant l’amour.

Vin rouge : une étude de l’université de Florence a démontré que le désir sexuel était plus élevé chez les femmes qui en boivent avec modération par rapport à celles qui préfèrent d’autres alcool ou celles qui n’en consomment pas du tout. Le responsable ? Le resvératrol, un antioxydant issu des grains et synthétisé dans le vin.

 Lire plus dans le livre Love Food de Martine Fallon.

Retrouvez aussi toute la gamme Santé et Libido de sevellia.com :

Pour aller plus loin :

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire