Les huiles essentielles de l’hiver

0
2384
Vues

En ces temps de grippe et de gastro-entirite, les huiles essentielles sont d’excellents alliés pour passer un hiver à l’abri des virus ! De nombreuses études ont en effet montré leurs effets antibactériens et antiviraux.

Sevellia vous indique les huiles essentielles indispensables de la saison hivernale*.

Huiles essentielles pour l'hiver

L’huile essentielle de ravintsara, antivirale et immunostimulante

Indispensable ! Cette huile essentielle présente des propriétés antivirales exceptionnelles. Puissant neurotonique, elle combat également la fatigue et stimule l’immunité. Certains thérapeutes préconisent même de mettre 6 gouttes en application locale sur la voûte plantaire matin et soir lors des périodes d’épidémies virales pour s’en préserver !

Les utilisations possibles :

En inhalation (deux gouttes dans un bol d’eau très chaude) et en diffusion : cette huile se prête bien à ces deux applications.

En bain : prenez un bain dans lequel vous ajoutez, diluées dans une base de bain, 5 gouttes d’huile essentielle de ravintsara (que vous pouvez mélanger à 5 gouttes d’eucalyptus radiata). Cela vous protègera des angines, rhumes et sinusites.

En massage : en cas d’infections des voies respiratoires, diluez 50 gouttes d’huile essentielle dans 50 ml d’huile végétale (amande douce, jojoba, argan). Massez votre thorax et le haut de votre dos.

Elle peut également s’utiliser par voie interne (sauf les femmes enceintes, allaitantes ainsi que les enfants) – attention, 6 gouttes maximum par jour ! Déposez une à deux gouttes sur un comprimé neutre que l’on trouve en pharmacie ou dans de l’huile d’olive, et avalez. Deux à trois fois par jour si nécessaire.

L’huile essentielle d’arbre à thé, redoutable antibactérien

Antibactérienne à large spectre, antivirale et fongicide, cette huile essentielle venue d’Australie est une valeur sûre de l’aromathérapie familiale. Une utilisation externe est souvent suffisante pour soigner les maux de l’hiver.

Elle peut être employée en diffusion en prévention des infections respiratoires et en inhalation pour soulager rhume, sinusite, rhinite, grippe…

Diluée dans une huile végétale (60 gouttes pour 100 ml d’huile), elle peut être massé sur le plexus solaire.

Les huiles essentielles d’eucalyptus radiata et de niaouli, pour les voies respiratoires

Il existe de très nombreux eucalyptus. Les plus utilisés en aromathérapie sont l’eucalyptus radié et l’eucalytus globulus. Ne les confondez pas ! Utile pour protéger et dégager les voies respiratoires hautes (sphère ORL), l’huile essentielle d’eucalyptus radiata est bien tolérée par l’épiderme ce qui permet les massages. Antivirale, elle est aussi expectorante et antitussive.

En diffusion, elle assainit l’air ambiant. Elle peut se respirer sur un mouchoir. En inhalation, elle calme les rhinites et sinusites.

En bain : diluez l’huile essentielle dans une base de bain.

Diluée de moitié dans une huile végétale, elle se masse sur le thorax en cas de toux.

L’huile essentielle de niaouli est connue pour ses effets anti-infectieux, décongestionnants des voies respiratoires et expectorant. Elle peut être utilisée en diffusion atmosphérique, en inhalation humide et en application cutanée (en dilution dans une huile végétale, par exemple 60 gouttes dans 30 ml d’huile de macadamia). Elle peut être ainsi appliquée sur la poitrine.

L’huile essentielle de pin sylvestre, antifatigue

Excellente huile anti-fatigue, l’huile essentielle de pin sylvestre représente également un bon antiseptique des voies respiratoires.

Utilisée en diffusion, elle lutte contre les infections respiratoires. Elle est efficace également en inhalation.

En cas d’infections telles que bronchite, sinusite, diluez là dans une huile végétale : 4O ml d’huile essentielle pour 100 ml d’huile végétale. Massez le thorax et le haut du dos.

A savoir : cette huile essentielle est aussi utilisée en massage en cas de mal de dos (sciatique, lumbago) et de rhumatismes.

Cette huile essentielle ne s’utilise pas chez les enfants de moins de 6 ans. Ne pas utiliser pure sur la peau !

L’huile essentielle de menthe poivrée, pour les troubles digestifs

Antispasmodique du tube digestif, antivirale et stimulante, l’huile essentielle de menthe poivrée peut s’utiliser en application cutanée (sur l’abdomen, en dilution dans une huile végétale) ou par voie interne (adultes et enfants de plus de 12 ans). On dilue 1 goutte dans un peu d’huile d’olive. Attention ! Cette huile est très puissante : versez juste une goutte !

*Les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux jeunes enfants. Demandez conseil à votre pharmacien.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire