6 conseils pour créer de nouveaux neurones

L’un des enjeux majeurs liés au vieillissement est de garder un cerveau « jeune » et en bonne santé.

Des recherches scientifiques ont montré notre capacité à fabriquer de nouveaux neurones, théoriquement à tout âge. Cela s’appelle la neurogénèse. Mais ce phénomène est ralenti avec l’âge, et certains facteurs comme le stress peuvent en outre altérer cette régénération cellulaire.

Quels sont les conseils à suivre pour conserver un cerveau jeune tout au long de sa vie ?

Prenez soin de votre microbiote

Notre deuxième cerveau, le ventre, est en perpétuelle connexion avec notre cerveau. Un microbiote en bonne santé favorise le bon fonctionnement du cerveau, avec la création de nouveaux neurones. Prenez donc soin de votre microbiote !

 

Faites de nouvelles choses

Une chose est sûre : la routine n’est pas bonne pour la jeunesse du cerveau. Alors, soyez créatif : apprenez une nouvelle langue, faites de la musique, changez de parcours dans votre vie de tous les jours, apprenez à cuisiner des plats différents, etc. Vous ferez fonctionner vos connexions neuronales !

L’important est de continuer à apprendre et à comprendre.

 

Réduisez votre niveau de stress

À l’heure du tout écran, les informations arrivent de partout. Et ce flux d’informations n’est pas forcément positif, au contraire, il crée de l’angoisse, car les informations sont particulièrement anxiogènes. Le contexte que l’on vit au travail peut aussi avoir une influence néfaste sur son bien-être. Or l’anxiété sur une période prolongée est délétère pour le cerveau.

En effet, le stress entraîne un haut niveau de cortisol, qui sécrété sur le long terme affecte trois régions du cerveau : l’hippocampe, le cortex préfrontal et l’amygdale. L’hippocampe est la région dans laquelle les cellules souches génèrent de nouveaux neurones.

Il est donc essentiel d’apprendre à gérer son stress si celui-ci devient trop envahissant. Exercices de respiration, yoga, gymnastique douce… et plantes anti-stress.

Evitez certains médicaments

On peut avoir besoin ponctuellement de prendre un somnifère, voire un anxiolytique. Le problème survient quand on prend ce genre de substances de façon régulière ou chronique. Car ces médicaments « endorment » le cerveau. À long terme, ils impactent le cerveau, et peuvent conduire à des troubles de la mémoire.

À prendre donc en cas de réelle nécessité, de façon temporaire, absolument pas sur le long terme !

Tentez de passer par des remèdes naturels pour vous détendre et dormir.

 

Faites de l’activité physique

Faites du sport, c’est bon pour la santé. Mais aussi pour le cerveau. En effet, l’activité physique augmente la sécrétion de facteurs trophiques, des protéines qui sont impliquées dans la survie des neurones existants et dans la création de nouveaux neurones.

Ces facteurs trophiques vont aller agir sur le cerveau, notamment là où se trouvent les cellules souches.

 

Cultivez le lien social

On a tous entendu parler des centenaires de l’ile d’Okinawa au Japon. Il y en a trois fois plus qu’ailleurs dans le monde. Et bien, parmi les facteurs expliquant leur extraordinaire longévité figure la sociabilisation. Ils prennent soin du lien social et s’entraident, car la notion de groupe est essentielle pour eux.

Lorsque nous sommes en présence d’autrui, lorsque nous échangeons, certaines parties du cerveau s’activent. Cela nourrit le « cerveau social », et c’est bénéfique pour la plasticité du cerveau.

Notre cerveau n’est pas condamné à vieillir et se dégrader. De nouvelles habitudes peuvent contribuer à créer de nouveaux neurones et à rester alerte intellectuellement.

 

Caroline Da-Chavigny

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *