Astuces pour passer une bonne nuit : matelas, linge de lit …

3
1803
Vues

Le lit : Sûrement le lieu que nous fréquentons le plus régulièrement ! Nous y passons un tiers de notre vie… A dormir mais aussi à bouger et à transpirer. Alors ça vaut le coup d’investir dans une literie de qualité, pour éviter maux de dos, gênes respiratoires et insomnies !

Bien choisir son matelas et linge de lit bio

Un bon matelas : ni trop mou, ni trop dur

On pense souvent qu’un matelas dur et ferme contribue à soulager le dos. En réalité, c’est plutôt le contraire : le matelas doit s’adapter à la morphologie du corps, tout en supportant son poids global. Il doit céder tout en supportant le poids des parties les plus lourdes (épaules et hanches). Il doit être assez souple pour épouser les formes du corps : on ne doit pas pouvoir passer la main entre le matelas et la cambrure du dos, par exemple. Et il doit être assez ferme pour ne pas que nos coudes s’enfoncent quand on se redresse !

Absorbant et hygiénique

La nuit, tout le monde transpire. On estime que l’on perd autour d’un demi litre d’eau par nuit ! Pour un couple, le matelas va devoir absorber 300 litres de transpiration par an ! Il est donc très important que le matelas soit fait de fibres naturelles absorbantes. Car cette transpiration accumulée va faire le bonheur des acariens. Pour lutter, il est important de choisir une alèse en tissu naturel et absorbant (éviter absolument tout plastique), des draps et des couettes en fibres bio, des pyjamas et chemises de nuit légers en lin ou en chanvre, fibres thermorégulatrices et absorbantes.

Les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour développer des produits respectueux de l’environnement, adaptés à nos morphologies et avec des choix de matériaux écologiques qui permettent de s’endormir dans un environnement sain.

L’idéal est de choisir des matelas composés de différents matériaux, chacun apportant ses spécificités à notre confort : le latex naturel a d’excellentes performances de soutien du corps. De plus, il est naturellement anti-bactérien et anti-acariens, ce qui permet de réduire les allergènes.

Le crin de cheval désinfecté qui donne un moelleux et une élasticité incomparable, est également utilisé en aromathérapie pour lutter contre le stress.

Les fibres de coco, associées au latex, garantissent aération et fermeté. Elles sont de plus très absorbantes. La laine naturelle, comme la soie ou le lin, apportent chaleur et douceur au matelas et permettent une régulation de la température.

Matelas partagé ou séparé ?

Si l’un préfère la fermeté et l’autre le moelleux, l’idéal est de faire matelas à part. Cette règle également valable pour préserver la nuit des couples aux corpulences trop différentes. Le principe : choisir deux matelas sur un seul sommier (deux matelas de 80 cm pour un sommier de 160 par exemple.). Mais un matelas à ressort peut également parfaitement rééquilibrer les différences de poids. Il se déformera moins et proposera une bonne ventilation.

Pour éviter les allergies

Choisir des matelas labellisés Greenfirst, un traitement anti-acarien, anti-mite et anti-moustique à base de plantes (lavande, eucalyptus, citron). Ce label existe aussi pour le linge de maison.

Choisir un sommier de lit en bois naturel qui ne dégagera aucun COV (composés organiques volatils)

Coté linge de lit, attention aux teintures toxiques. Le label Oeko-Tex 100 confiance textile, garantit l’absence dans les différentes opérations de teinture de métaux lourds et de produits chimiques toxiques.

Pour les amateurs de couette, la bonne astuce est de prendre deux couettes d’été (densité moyenne entre 200 et 350 grammes) et de les glisser ensemble dans une housse. Aux beaux jours, il suffira d’en retirer l’une des deux pour ne pas mourir de chaud !

Faire ou ne pas faire son lit ?

Enfin, les paresseux ayant toujours raison en matière de lit, ne jamais faire son lit le matin reste la meilleure façon d’éviter les acariens ! Une étude anglaise de l’université de Kingston a démontré qu’un lit fait au carré peut être le lieu de vie de 1,5 millions d’acariens qui prolifèrent dans l’obscurité moite des draps vite refermés après la nuit ! Cette prolifération augmente le risque de développer asthme, eczéma, rhume des foins chronique, ainsi que différentes allergies respiratoires, voire des insomnies ! La même étude démontre que les acariens sont éliminés grâce à l’air frais et à l’exposition au soleil. Laisser les draps ouverts et aérer la chambre 10 minutes chaque matin est une règle bien plus importante à respecter que celle de faire son lit !

Pour aller plus loin :

3 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire