Passez un bel automne grâce à la médecine chinoise

0
67
Vues

L’arrivée de l’automne rime pour certains avec baisse de moral et perte de l’insouciance estivale. Mais cette saison est riche en couleurs chaudes, en paysages superbes et emplie d’une douceur dans laquelle on peut puiser aussi des forces pour préparer un hiver serein.

medecine chinoise automne

Selon le calendrier chinois, nous sommes déjà entrés dans la saison de l’automne, (depuis le 8 août) et le serons jusqu’au 20 octobre. La médecine chinoise nous donne des conseils pour passer de beaux mois de septembre et d’octobre.

Une période de transition

Après l’été qui a rimé avec fortes chaleurs, lumières franches et activités en tout genre, l’automne fait la liaison avec l’hiver, saison de l’intériorité s’il en est. Cette transition peut être délicate pour certaines personnes sensibles aux premiers refroidissements, à la baisse de la lumière et à une ambiance plus intérieure.

Commencer par re-organiser ou ranger son intérieur fait partie des rituels bénéfiques en cette début de saison. Car l’hiver, on passe de longs mois chez soi et un « cocon » correspondant à nos goûts, dans laquelle on peut se ressourcer, a son importance. Se recentrer sur l’essentiel est une réflexion positive à mener en cette période.

Dans le Tao (terme de philosophie chinoise qui signifie l’essence fondamentale, « d’où tout part et où tout revient »), l’automne renvoie à l’élément métal, dont la structure moléculaire est ordonnée. Ensuite, tout est question d’équilibre. Cette tendance à organiser doit rester agréable, et ne pas tomber dans un excès de contrôle…

Soigner les déséquilibres

Les poumons et le gros intestin sont les organes liés à l’élément métal. Le poumon abrite le Pô, ou l’âme corporelle ou sensitive. Pouvant être qualifiée d’expression somatique de l’âme, elle est liée à l’instinct de conservation, de survie. Les poumons jouent un rôle central dans la circulation de l’énergie et de l’eau dans le corps. Ils répartissent les liquides organiques dans l’ensemble du corps.

Certains symptômes tels qu’une respiration courte, des rhumes courants, des coliques, des troubles cutanés sont signes d’un déséquilibre énergétique. L’émotion liée aux poumons est la tristesse, qui amoindrit l’énergie et provoque des larmes. Les regrets et la mélancolie font aussi partie des sentiments qui peuvent être ressentis.

Pour se libérer de ces déséquilibres énergétiques, commercer par respirer profondément est un excellent début ! Des séances plus approfondies de respiration ou de méditation seront également bénéfiques. D’une façon générale, il est conseillé de se tourner vers les activités qui vont stimuler les poumons.

Faire une belle marche en forêt apporte à la fois un air plein d’oxygène et un moment de détente mentale profonde, tout en faisant travailler les muscles sans douleur. Ces sorties en pleine nature permettent aussi de garder un lien avec la nature, primordial pour l’équilibre. La natation ouvre également la cage thoracique, tout en étant pourvoyeuse de détente pour ceux qui apprécient l’eau.

Mais pendant cette période, faire attention aux refroidissements, au vent, est préconisé. Porter une écharpe ou une étole protège des premiers froids !

Et en cette saison, cultiver la joie autant que possible renforcera le moral !

Pour ceux qui le souhaitent, consulter un acupuncteur peut également être bénéfique pour rééquilibrer les énergies du corps. Le salon Zen qui ouvre ses portes le 27 septembre à Paris est l’occasion de rencontrer des spécialistes de la médecine chinoise !

Une alimentation piquante 

Les aliments à la saveur piquante ont le don de stimuler les poumons et de mieux faire circuler l’énergie. Ce sont : les poireaux, les radis, le piment, les oignons, le gingembre, l’ail, la coriandre, le cumin, etc.

Les légumes racines sont également à privilégier : panais, carottes, navet, courge…

Passez un bel automne !

Laisser un commentaire