Le tulsi, la plante indienne sacrée

Aussi appelé basilic sacré, le tulsi occupe une place à part en Inde. Plante phare de l’ayurveda, considérée comme la « reine des plantes », tulsi signifie aussi « l’incomparable » en sanskrit. On le nomme également tulasi ou Vishnu Priya.

Le tulsi est rattaché au culte de la déesse Lakshmi, épouse de Krishna. Selon les croyances indiennes, elle se serait transformée en tulsi, d’où le caractère divin de cette plante. Utilisée depuis des siècles en Inde et en Egypte où elle servait à la momification, elle n’a été introduite en Europe qu’au XVIIième siècle.

Porteuse de nombreux bienfaits, elle se consomme sous forme de tisanes ou de compléments alimentaires.

Origine botanique

Plante aromatique cousin du basilic commun, le tulsi – Ocinum tenuiflorum ou sanctum – appartient à la famille des Lamiaceae, comme la menthe, la sauge ou l’origan. N’excédant pas 60 m de hauteur, cette plante, très présente en Inde autour des maisons et des temples, donne des petites fleurs blanches à violacées qui poussent sur l’extrémité de ses branches.

Ses bienfaits

Le tulsi fait partie des plantes dites adaptogènes, c’est-à-dire qu’elle aide l’organisme à s’adapter aux stress environnants. On lui prête des vertus apaisantes et équilibrantes pour le corps et l’esprit, également revitalisantes de toutes les fonctions vitales.

Le tulsi agit également :

  • Sur la sphère digestive, en soulageant les crampes intestinales et en favorisant la digestion. Le tulsi a également une action préventive contre l’ulcère gastrique ;
  • Sur la sphère ORL, grâce à ses vertus anti-bactériennes et purifiantes. Le tulsi est préconisé en cas de rhumes, rhinites, maux de gorge, bronchites…
  • Sur la douleur, notamment articulaire, grâce à sa teneur en eugénol, un terpène analgésique, également présent dans l’huile essentielle de clou de girofle. Les acides ursoliques et rosmariniques présents dans le tulsi possèdent également des propriétés anti-inflammatoires ;
  • Comme anti-bactérien, antiviral et antiparasitaire, notamment en raison de la présence d’eugénol. Il a une action reconnue sur l’herpès ;
  • Comme anti-oxydant, grâce à la lutéine, un caroténoïde jouant un rôle important dans la santé oculaire ;
  • Sur la santé cellulaire, grâce à l’apigénine, un flavonoïde ayant de nombreux effets positifs sur la santé. Des études ont montré les effets anti-cancers de ce composé (1). Une autre étude (2) a montré les effets cytotoxiques d’extraits de feuilles de tulsi sur les cellules cancéreuses ;
  • Comme stimulant des fonctions cognitives. Une étude de Niigata au Japon (2011) s’est intéressée à l’effet des feuilles de tulsi sur des rats en tant qu’agent anti-démence et choligernique. Cela ouvre des voies potentielles dans la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Sous quelle forme trouve t-on du tulsi ?

Le tulsi se déguste facilement sous forme de tisanes. Une à deux cuillères à café de la plante se laisse infuser 5 à 8 mn. Il existe également sous forme de gélules.

Caroline Da-Chavigny

(1) Benford Mafuvadze Indira BenakanakereFranklin R López PérezCynthia Besch-WillifordMark R EllersieckSalman M Hyder (2011), Apigenin prevents development of medroxyprogesterone acetate-accelerated 7,12-dimethylbenz(a)anthracene-induced mammary tumors in Sprague-Dawley rats, Cancer Prev Res (Phila),;4(8):1316-24 doi: 10.1158/1940-6207.CAPR-10-0382. Epub 2011 Apr 19.

(2) M.Harsha, KP Mohan Kumar, Santosh Kagathur, Bikram S Amberkar (2020), Effect of Ocimum sanctum extract on leukemic cell lines: A preliminary in-vitro study, Journal of Oral and Maxillofacial Pathology, Jan-Apr; 24(1): 93–98.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *