Le liège, une matière qui gagne à être connue !

Les bouchons de bouteille, voilà ce à quoi on réduit souvent le liège. Et pourtant, cette matière écologique a plus d’un tour dans son sac !

Karina Decrop découvre la beauté de cette matière peu connue lors d’un voyage au Portugal. Débutant avec la fabrication de bijoux dans son atelier bordelais et la revente de sacs, elle ira plus loin après sa rencontre avec l’un des meilleurs maroquiniers portugais. Sacs à mains et à dos inventifs et uniques, objets de maroquinerie… Grâce à cette association, elle créée désormais de véritables merveilles sous la marque Karmyliège !

 

Le liège : ce que l’on ne sait pas

Quand on pense au liège, on imagine une matière rugueuse, plutôt dure. Mais c’est parce que l’on ne connaît pas le tissu de liège ! Résistant, souple et agréable au toucher, le tissu est fabriqué selon un processus différent de celui du bouchon.

Issues des chênes liège qui poussent au Portugal, les écorces de liège sont coupées, séchées puis pressées. De très fines feuilles de liège sont ensuite découpées au laser, puis plaquées à chaud sur une trame textile (mélange de coton et polyester). La colle mise en oeuvre est celle contenue naturellement dans le liège : la subérine. Le tissu de liège obtenu est particulièrement résistant car indéchirable.

Le toucher, quant à lui, peut en surprendre plus d’un ! Chaud et velouté, il se situe à mi-chemin entre le daim et le cuir.

 

Une matière écologique

Comparé au cuir, le liège est une matière écologique, respectueuse de l’environnement et vegane.

Ce travail artisanal suit le rythme de l’arbre. En effet, la récolte ne peut se faire que tous les 9 ans, le temps nécessaire à l’arbre pour refaire son écorce. Et il faut savoir que la première récolte n’a lieu qu’aux 25 ans de l’arbre ! Un arbre qui vivra environ 150 ans… L’écorçage demande du savoir-faire et une dextérité particulière, pour ne pas blesser l’arbre.

Au cours processus de fabrication, il n’y a pas de déchets car ce qui est récupéré (en dehors du tissu de liège) peut être utilisé pour les bouchons, des granulés, l’isolation, etc…

« Le fait d’enlever l’écorce de façon respectueuse fait que l’arbre vit plus longtemps, et il est aussi capable d’absorber deux fois plus de CO2 » explique Karina Decrop. Les forêts de liège sont aussi des barrières anti-incendies naturelles, tout en abritant une faune remarquable. Le Portugal, qui possède une activité importante liée au liège, sauvegarde ainsi ces forêts.

 

De multiples articles en liège 

Karmyliège, par son expérience et son inventivité, développe de nombreux modèles de sacs : sacs à dos, sacs à main élégants avec une anse, sacs pour hommes… Certains peuvent se porter à l’épaule ou en bandoulière. Pour les conserver toujours aussi beaux, il faut faire attention aux griffures et aux surfaces rugueuses qui peuvent les abîmer (comme n’importe quel sac ! ). Mais ils sont résistants et se gardent longtemps ! Ils sont nettoyables avec un tissu doux, un peu de savon et de l’eau.

Les portefeuilles sont tout aussi pratiques et élégants. De différentes couleurs, de différentes tailles, ils répondent à tous les besoins !

Quant aux bracelets, ils seront parfaits pour l’été ! Variés, minces ou style manchette, ils apportent une touche d’élégance unique.

Pour aller plus loin :

Chaussez des chaussures recyclées en été !

Les bracelets, l’atout beauté ! Choisissez les naturels et écologiques.

Mode éthique : Une lingerie anti-toxique !

Un commentaire sur l’article “Le liège, une matière qui gagne à être connue !

  • Séverine Danet , Lien direct vers le commentaire

    Bonjour,
    Je porte intérêt à tout ce qui peut préserver l’environnement et trouve intéressante cette idée de fabriquer des objets en liège. Le problème est qu’il est impossible de trouver du tissu liège sans polyester (dans le support sur lequel est collé le liège). Je ne vois pas trop comment on peut affirmer que les sacs et autres objets peuvent être qualifiés écologiques alors qu’ils contiennent du plastique !?
    Savez-vous où je pourrais trouver du tissu liège sans polyester ou polyuréthane? Car si l’on veut vraiment aider la planète, il faut aller jusqu’au bout de son engagement.
    Merci beaucoup pour votre réponse.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *