Comment soulager ses maux de tête de façon naturelle ?

0
2597
Vues

Repas trop lourd, fatigue, coup de froid… Avoir mal à la tête peut avoir de multiples causes, et lorsqu’on y est confronté, on est bien tenté d’avaler aspirine et/ou paracétamol ! N’abusons pas de ces médicaments qui peuvent à long terme altérer l’estomac et le foie. Plusieurs remèdes naturels peuvent soulager les douleurs et réduire l’incidence des maux de tête.

Soigner les maux de tete de façon naturelle

On différencie en général les céphalées dites de tension, liées au stress et à la fatigue, des migraines à proprement parler qui surviennent par crises unilatérales et pulsatiles, parfois très violentes – certaines accompagnées de nausées voire de vomissements. Ces dernières nécessitent un suivi médical.

Pour les autres, voici une petite revue des plantes et huiles essentielles à avoir chez soi en cas de maux de crâne !

L’huile essentielle de menthe poivrée

Très puissante, cette huile essentielle est un excellent analgésique. Mais quelques précautions d’emploi s’imposent. En cas de céphalées, déposer une trace de cette huile sur les temps, à la base du crâne, sur les lobes de l’oreille ou au milieu du front. Dans tous les cas, à distance des yeux ! L’huile essentielle peut également être diluée dans un peu d’huile végétale (amande douce). L’opération est à renouveler toutes les 15 mn si nécessaire.

Une trace peut également être déposée sous la langue (effet fraîcheur garanti !).

La grande camomille

Utilisée historiquement pour déclencher les règles, la grande camomille a fait l’objet d’études quant à son efficacité sur les migraines. Pour certains, elle se montre très efficace et est d’ailleurs reconnue par l’OMS dans cette application. Prise en traitement de fond, elle permettrait de réduire les fréquences et intensité des symptômes. Elle peut être prise en tisane ou sous forme de plante en macération (10 gouttes matin et soir dans un peu d’eau).

L’huile essentielle de lavande vraie

Grâce à son effet apaisant et calmant, l’huile essentielle de lavande vraie ou fine (officinale) est très utile en cas de migraines. Elle peut être versée sur un mouchoir, et respirée dès que le besoin s’en fait sentir. Des respirations lentes et profondes permettent également de se détendre, ce qui est positif quand on a mal à la tête. Il est aussi possible de verser quelques gouttes d’huile essentielle de lavande et d’inhaler la vapeur une dizaine de minutes la tête sous une serviette. On peut également verser 3 gouttes sur la face interne des poignets ou sur le plexus solaire.

Le romarin

Utilisée en cas de migraine liée au froid, cette plante du pourtour méditerranéen exerce une action anti-inflammatoire. Il s’utilise en infusion ou en inhalation. Faire infuser 2g de romarin séché dans environ 150 ml d’eau bouillante, puis filtrer. Votre infusion est prête !

La caféine

Toutes les plantes riches en caféine – café, thé, maté – seraient à même de soulager les débuts de migraine chez les consommateurs occasionnels de café. Mais l’action de la caféine est paradoxale, car chez certaines personnes, c’est la prise d’un café qui déclenche le mal de tête ! Chaque personne sait en général assez vite sa réaction à la caféine…

Et les produits prêts à l’emploi !

Biofloral a mis au point des perles d’huiles essentielles pour lutter contre les maux de tête liées aux tensions. Elles associent menthe, lavande et citron sous forme de granules, pour un dosage précis et facile. Salvia-Nutrition propose un roll-on, qui s’applique sur les tempes, au sommet du crâne ou à l’intérieur des poignets. Lavande, menthe et gaulthérie font partie des huiles essentielles utilisées.

Pour les migraines récurrentes, l’élixir floral à base de scléranthus (alène, scleranthus annuus) soulage les douleurs ; il se prend dilué (8 gouttes dans un peu d’eau). Contre les compressions au niveau des tempes et les barres au-dessus des yeux, la synergie aux huiles essentielles rééquilibre le terrain. Se massant sur les tempes, elle associe huile végétale de sésame et huiles essentielles de menthe poivrée (mentha piperita), de lavande aspic (lavandula spica), de gaulthérie couchée (gaultheria procumbens) et de ravintsara (cinnamomum camphora cineoliferum).

Le régime alimentaire peut également jouer sur l’intensité et la fréquence des migraines. Le livre « En finir avec la migraine » propose un régime sans sucre et sans gluten.

 

Rappel : l’usage des huiles essentielles est déconseillé aux femmes enceintes ainsi qu’aux jeunes enfants.

 

Pour aller plus loin :

COMMENTER L'ARTICLE

Merci de saisir votre commentaire!
Merci de saisir votre nom