Maca, un tonifiant efficace

0
214
Vues

Aussi appelé le ginseng péruvien, le maca est un tonifiant efficace qui pousse sur les hauts plateaux des Andes. Il y était d’ailleurs cultivé bien avant les Incas, qui l’ont élevée au statut de plante sacrée.

Selon la médecine traditionnelle péruvienne, cette plante vivace est capable de soulager un grand nombre de maux. Considéré comme une plante aphrodisiaque, le maca aurait surtout un effet stimulant global grâce une richesse nutritionnelle remarquable. Une sorte de superaliment en somme !

Zoom sur ses propriétés.

Un stimulant efficace

Le maca a d’abord été cultivé pour sa richesse nutritionnelle. Il est probable que cette plante ait permis aux civilisations péruviennes de survivre à des périodes de famine.

Grâce à sa concentration en minéraux et oligoéléments, il dynamise l’organisme : magnésium, potassium, sélénium, calcium, zinc… Cultivé comme une patate douce ou séché pour être conservé, le tubercule apporte un concentré de vitamines B (B1, B2, B3) et de vitamines C, D et E et pas moins de 19 acides aminés. On peut souligner sa haute teneur en protéines pour un légume !

Cette composition remarquable en fait un excellent dynamisant de l’organisme. En période de fatigue passagère, une cure de complément alimentaire peut contribuer à atténuer les symptômes. En parallèle, le maca stimulera les défenses immunitaires. Il existe en poudre (de Guayapi, Mana Bokk ou Soleil de Vie), ou sous forme de gélules/comprimés.

Une plante bonne pour le cerveau

Stimulant, le maca serait-il efficace pour améliorer les fonctions cognitives ? Il semble que oui, le maca est même consommé par les enfants au Pérou pour être plus performants à l’école !

Une étude sur des souris (1) a montré qu’une cure de maca pendant 5 semaines améliorait les fonctions cognitives, les capacités motrices ainsi que l’endurance. Cela passe par une meilleure respiration mitochondriale des cellules.

Un allié des femmes

Le maca contient une molécule de la famille de alcaloïdes, la macaïne, qui agit sur le système endocrinien et les hormones. On dit du maca que c’est une plante adaptogène, c’est-à-dire qu’il aide l’organisme à maintenir l’équilibre hormonal. Cette propriété permettrait de réduire les douleurs menstruelles.

Des études ont montré qu’à hauteur de 3,5 g par jour (2) pendant 6 semaines, le maca améliore la qualité de vie des femmes en ménopause. Des effets ont en effet été observés sur le moral de ces femmes, qui souffraient moins de déprime. Les symptômes tels que les bouffées de chaleur et troubles du sommeil seraient également réduits (3).

Elle accroit la libido et la fertilité ?

Si cette allégation persiste, les études ne sont pas irréprochables et manquent de données. Une étude prouve tout de même que le maca augmente la concentration en spermatozoïdes chez des hommes ayant pris du maca pendant 12 semaines. La plante aurait donc une influence sur la fertilité masculine.

  1. Guo SS et al., Preservation of Cognitive Function by Lepidium meyenii (Maca) Is Associated with Improvement of Mitochondrial Activity and Upregulation of Autophagy-Related Proteins in Middle-Aged Mouse Cortex. Evid Based Complement Alternat Med. 2016, Epub 2016 Aug 28.
  2. Brooks NA et al. Beneficial effects of Lepidium meyenii (Maca) on psychological symptoms and measures of sexual dysfunction in postmenopausal women are not related to estrogen or androgen content. Brooks NA, Wilcox G, Walker KZ, Ashton JF, Cox MB, Stojanovska L. Menopause. 2008 Nov-Dec;15(6):1157-62.
  3. Lee Ms et al., Maca (Lepidium meyenii) for treatment of menopausal symptoms: A systematic review. Maturitas, 2011.07.017. Epub 2011 Aug 15.

Par Caroline Chavigny

Laisser un commentaire