C’est parti pour une détox globale !

Les cures détox, on en entend parler régulièrement, après les fêtes, aux changements de saison. Mais la détox est une notion qui touche désormais toutes les sphères de la vie.

Comment réaliser une vraie détox globale ?

Manger bio

Manger bio contribue à une chose, outre le côté gustatif et nutritionnel : limiter au maximum l’exposition aux pesticides. Il est important de réduire au maximum l’ingestion de ces composés toxiques et souvent rémanents. Il n’y a qu’à penser au chlordécone, un pesticide utilisé pendant plus de vingt ans, de 1972 à 1993, dans les bananeraies en Guadeloupe et Martinique. Ce composé mettra plusieurs centaines d’années à disparaître de l’environnement.

Alors dans la mesure du possible, on opte pour le bio ! Et on consomme suffisamment de fruits et de légumes.

Manger brut

Manger des aliments le moins transformés possible est gage de santé. Car souvent les recettes industrielles intègrent sucre et additifs divers. Mieux vaut les éviter. Acheter des aliments de saison, via des paniers bio, ou au marché, permet de profiter des nutriments propres à chaque saison. Les cuisiner dans les deux, trois jours après leur achat, en privilégiant une cuisson douce, préserve les vitamines.

Choisir des produits écolos pour le ménage

On l’a souvent dit, l’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur. Outre le fait d’aérer deux fois par jour pendant au moins 10 mn, il convient également de choisir des produits de ménage écologiques. Bicarbonate de soude, vinaigre blanc, produits prêts à l’emploi, pourquoi pas, mais avec des formulations écologiques ! Pas la peine de rajouter des composés toxiques dans son environnement …

Se chouchouter en bio

Les produits d’hygiène et les cosmétiques biologiques sont désormais nombreux, et chacun peut y trouver son bonheur. On dit adieu aux perturbateurs endocriniens et on mise sur le naturel.

Porter des vêtements en fibre naturelle

Rien de tel que d’adopter des matières naturelles dans sa garde-robe, que l’on soit une femme ou un homme : lin, chanvre, coton bio, laine mérinos… Non seulement, elles sont très confortables, douces, thermorégulantes pour certaines, mais elles ne contiennent pas de substances douteuses : perturbateurs endocriniens, formaldéhyde, composés perfluorés, retardateurs de flammes, métaux lourds…

Mieux vaut penser fibres naturelles, pour la santé de tous !

Respirer

Dès que l’on peut, on s’accorde une petite marche en forêt, en bord de mer, en montagne, loin de la pollution urbaine. La respiration y est plus ample, on y respire un air plus sain.

S’accorder des pauses de détox digitale

La détox digitale est nécessaire, d’autant plus aujourd’hui. Regarder son téléphone à la moindre notification rend dépendant. Les heures passées devant un écran diminuent le nombre d’heures passées à réellement et physiquement dialoguer.

Alors on s’octroie des moments de détox, pendant lesquels le téléphone n’est plus à portée de main. Et pourquoi pas pendant un week-end entier ?

Bonne détox !

 

Caroline Da-Chavigny

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.