C’est décidé, je dégonfle !

Remède naturel digestion ballonnement aérophagie

Ballonnements, troubles digestifs, aérophagie… il nous arrive de subir tous ces désagréments, en cas d’abus alimentaire, de fatigue ou de dérèglement du microbiote (ou flore) intestinal.

Outre un régime alimentaire adapté, on peut également s’appuyer sur certaines plantes efficaces pour soulager ces troubles.

Remède naturel digestion ballonnement aérophagie

Le fenouil, le champion du ventre plat !

Grâce à ses propriétés digestives reconnues depuis la Grèce Antique, le fenouil (Foeniculum vulgare) est préconisé dans les digestions difficiles, les crises d’aérophagie ou les maux d’estomac. Ses fibres proches de la constitution des pectines activent le système digestif de façon douce.

Cultivé sur le bassin méditerranéen durant l’Antiquité comme un aromate, il est consommé depuis des siècles en condiment par les Chinois et les Indiens. C’est vers la fin du Moyen Âge que les Italiens commencèrent à cultiver la variété à grosse bulbe, pour fabriquer des solutions antiseptiques et amincissantes. Il fut ensuite intégré dans de nombreuses recettes. Si la France l’a adopté depuis, il garde néanmoins une place privilégiée dans la cuisine italienne.

Très riche en provitamine A (carotène), en vitamine C et en vitamine B9 (acide folique) ainsi qu’en minéraux (potassium, sodium, fer), le fenouil est un aliment « santé » à part entière.

Il peut se consommer en infusions, macérats, teintures mères ou gélules.

Le basilic, à respirer et consommer

Utile en cas de digestions difficiles, de ballonnements ou de spasmes, le basilic (Ocimum basilicum et autres variétés) fait partie des plantes condimentaires phares des cuisines méditerranéennes, notamment italienne et provençale. Qui ne connait pas le pesto (originaire de Ligurie, au Nord-Ouest de l’Italie) ? Il dégage une saveur et un parfum très caractéristiques.

Originaire d’Inde, le basilic était déjà considéré, il y a 4 millénaires, comme une herbe sacrée, offerte aux divinités Vishnou et Krishna. Il a ensuite conquis l’Asie et l’Égypte. Les Égyptiens, qui lui découvrirent très tôt des propriétés antibactériennes et de conservation, l’utilisaient dans le processus de momification. Il arriva ensuite en Grèce où il était considéré comme une herbe royale, symbole de fertilité.

Source de vitamines C et A, le basilic frais apporte également du calcium et du phosphore. Il se retrouve aussi sous forme de macérat, d’huile essentielle ou de feuilles séchées.

L’angélique au pouvoir magique !

Cette plante (Angelica archangelica), dont toutes les parties sont comestibles en cuisine (racine, feuille, tige), soulage les spasmes digestifs, les nausées, ballonnements…. Sa grosse racine renferme une huile essentielle bénéfique sur tout le système digestif. Antimicrobienne et purifiante, elle contribue aussi à la détoxification de l’organisme. Originaire d’Asie et d’Europe, elle est utilisée depuis des siècles en Inde comme tonique général.

Angélique…. Elle doit son nom à une croyance selon laquelle cette plante protégerait contre les esprits malins ! Pendant le Moyen-Age, elle aurait contribué à se protéger et à guérir de la peste noire…

Elle pousse particulièrement bien dans les marais et est ainsi devenue l’emblème du pays de Niort. On peut la trouver aussi en montagne. Des alcools célèbres, tels que la Bénédictine et la Chartreuse, sont parfumés avec ses graines.

Elle est vendue sous forme de macérat, de gélules ou en tisane.

A noter : cette plante est déconseillée aux femmes enceintes ainsi qu’aux diabétiques. Il faut également éviter les expositions au soleil lorsque l’on prend de l’angélique car elle peut avoir des effets photosensibilisants.

La menthe poivrée, une puissante efficacité 

Issue d’une hybridation entre la menthe aquatique et la menthe verte, la menthe poivrée (Mentha x piperita) est surtout utilisée pour ses propriétés médicinales : par voie interne, son huile essentielle (extraite des parties aériennes fleuries) soulage les spasmes gastro-intestinaux et biliaires, favorise la digestion et allège les symptômes du syndrome du côlon irritable. Par voie externe, elle est aussi connue pour soulager les maux de tête grâce à sa richesse en menthol.

Originaire du Moyen-Orient, elle a été retrouvée à l‘intérieur des pyramides en Egypte, indiquant sa présence dès le premier millénaire avant JC. Les Grecs et les Hébreux l’utilisèrent plus tard pour se parfumer tandis que les Romains en mettaient dans leur vin et leurs sauces. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que la menthe poivrée devint véritablement célèbre en Europe occidentale. Elle est aujourd’hui mondialement utilisée.

Elle se consomme en huile essentielle, infusion, gélules, et même hydrolat pour un usage cutané.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.