Questions / réponses sur les solaires bio

Chaque année, avec le retour des beaux jours, revient la question : quelle crème solaire utiliser ?

On le sait, la réponse parfaite n’existe pas. Les solaires traditionnels utilisent des filtres chimiques, qui peuvent être allergisants et dont certains sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens, et les solaires bio emploient des filtres minéraux, parfois sous forme de nanoparticules, ce qui est décrié.

Mais les marques de solaires bio engagés dans une démarche d’innocuité présentent d’indéniables avantages en termes de sécurité pour les hommes comme pour la vie marine.

 

Les solaires bio sont aussi efficaces que les solaires traditionnels

Vrai. Ces produits sont soumis à des tests obligatoires avant leur mise sur le marché, pour inscrire sur l’emballage le niveau de protection UVA et UVB. Vous pouvez donc vous fier aux indices de protection indiqués.

 

Les solaires bio n’utilisent pas les mêmes filtres que les solaires traditionnels

Vrai. Les solaires bio utilisent des filtres minéraux, et non des filtres chimiques. Ces derniers posent problème, car ils ne sont pas neutres ni sur la vie marine, ni sur notre peau. Une récente étude vient de montrer le caractère potentiellement cancérogène du filtre chimique l’octocrylène, qui se dégrade rapidement en benzophénone une fois le produit ouvert. L’octocrylène était déjà critiqué pour son écotoxicité.

En bio, les deux filtres autorisés sont l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane.

Ces filtres minéraux pouvant être présents sous forme de nanoparticules, dont l’utilisation pose problème. Cosmebio a pour cette raison restreint leur utilisation*.

Les fabricants de solaires bio s’engagent pour un maximum de sécurité pour le consommateur, comme Acorelle qui a effectué des tests pour assurer que son dioxyde de titane n’était pas sous forme nano. Les particules utilisées dans les formules bio sont enrobées d’une matière inerte qui augmente la taille des particules, qui ne pénètrent pas dans la peau (tests à l’appui).

 

Les solaires bio respectent la vie marine

VRAI pour certains. C’est un engagement que prennent de nombreuses sociétés, comme Acorelle, Alphanova ou Les Laboratoires de Biarritz. Ils font faire des tests par des laboratoires indépendants, spécialistes de l’écotoxicité, pour vérifier l’innocuité de leurs formules vis-à-vis de la faune marine.

Les laboratoires de Biarritz ont ainsi fait tester leurs formules solaires et prouver leur non-toxicité sur des algues, microorganismes ainsi que sur des coraux.

 

L’efficacité des solaires bio dépend de leur utilisation

Vrai. Comme tout produit solaire, les solaires bio nécessitent d’être étalé généreusement sur toute la peau dévoilée. En général, les personnes n’en utilisent pas assez. Il faut le faire de façon uniforme, en quantité suffisante, et renouveler l’application toutes les deux heures ainsi qu’après les baignades.

 

Les solaires bio existent en version teintée

Vrai. Certaines sociétés comme Les Laboratoires de Biarritz, Alphanova, Acorell proposent des crèmes solaires bio teintées. Elles servent à la fois de protection solaire et de soin perfecteur de peau, en masquant les imperfections. Un deux en un très pratique avec l’arrivée des beaux jours !

 

Rappel des conseils pour bronzer en toute sécurité :

  • Ne pas s’exposer entre 12 h et 16h, surtout les jeunes enfants dont la peau est très fragile ;
  • S’exposer par petites tranches, de 10 à 15 minutes toutes les heures par exemple ;
  • Utiliser des produits solaires bio quand on s’expose ;
  • Ne pas oublier les vêtements en matières naturelles et les chapeaux, très agréables au printemps et en été !

 

Caroline Da-Chavigny.

 

*L’ingrédient doit contenir :

  • Moins de 50% en nombre de particules ayant une taille inférieure à 100 nm : soit sur 100 particules, au moins 50 doivent avoir une taille supérieure à 100 nm
  • Moins de 10% en masse des particules ayant une taille inférieure à 100 nm : soit sur 100g d’échantillon, plus de 90g doivent être constitués de particules ayant une taille supérieure à 100 nm.

 

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *