Fabriquer soi-même ses cosmétiques

0
122
Vues

Pour tous les adeptes des formules simples, efficaces, et finalement pour contrôler toute la composition de ce que l’on utilise, quoi de plus naturel que de faire soi-même ses produits ?

Comme cela, plus de mauvaises surprises quant à la présence d’ingrédients indésirables, sources d’allergies ou de toxicité !

Sevellia vous propose des solutions simples et naturelles !

Faire ses cosmétiques soi-même

Préparer ses cosmétiques à partir de kits prédosés

Qui n’a pas rêvé de faire soi-même ses mixtures pour obtenir crème ou démaquillant facilement ? Avec Cosmetisy, c’est possible ! Cette société s’est engagée dans la voie de la cosmétique naturelle, simple et efficace. Grâce à ses kits pré-dosés, on ne peut pas se tromper sur la réalisation de ses produits ! Et pas de surdosage ou de restes à conserver… Tout s’utilise !

Sa spécificité : toutes les préparations se font à froid, ce qui conservent toutes les propriétés des différents ingrédients.

A partir d’hydrolats, d’huiles végétales et de tensio-actifs déjà préparés, la réalisation est simple et peut même se faire avec des enfants.

Un exemple, le kit pour Crème. Il contient un hydrolat, à choisir selon le type de peau (géranium bourbon, rose de Damas ou bleuet), une huile végétale (également différente selon les kits), un sachet de poudre d’avoine et un émulsifiant. On mélange, et en quelques minutes, la crème est prête ! Elle est utilisable dans les 3 mois.

De la même façon, il existe des kits pour lait, des kits pour eau micellaire, des kits pour démaquillant, des kits pour gommage, des kits pour masques à l’argile et kits pour masques capillaires.

Simples, inratables et naturels, qui dit mieux ?

Initiation au layering

Pour s’initier au layering, qui est un rituel complet de démaquillage et de soins à poser les uns après les autres, Cosmetisy a élaboré des coffrets – fournis dans une pochette en tissu – contenant plusieurs produits.

Par exemple, avec l’initiation au layering à la lavande, pour les peaux grasses ou à problèmes, sont livrés : un flacon d’aloe vera, un flacon d’hydrolat de lavande, un flacon d’huile végétale de jojoba, un flacon d’huile végétale de camelia, un flacon d’huile végétale d’avocat, un petit savon (Le jardin de Lilith). Les flacons sont d’un volume de 30 ml.

Le démaquillage du soir s’effectue à l’aide de l’huile de jojoba, que l’on applique sur le visage et que l’on masse doucement. Pour un nettoyage plus approfondi, on utilise en plus le savon doux avec de l’eau.

Le matin, on commence par pulvériser (ou appliquer à l’aide d’un coton) l’hydrolat de lavande sur le visage, puis on laisse sécher. Une noisette d’aloe vera s’utilisera comme sérum ainsi que comme crème contour des yeux. Comme soin de jour, l’huile de camélia apportera ses bienfaits. Le soir, un soin plus riche peut être appliqué, c’est le rôle de l’huile d’avocat.

Il existe des coffrets d’initiation au layering à l’hamamelis (pour les peaux matures et les peaux à tendance grasse), au bleuet (peaux sensibles), au géranium bourbon (peau grasse), au cèdre de l’Atlas (peau à problèmes).

Les layering complets renferment aussi un kit pour masque et un kit pour gommage, en plus de flacons à la plus grande contenance (30, 75 et 100 ml). Là aussi, on retrouve l’assortiment hamamelis, cèdre de l’Atlas, lavande, bleuet, géranium bourbon, et rose de damas.

Pour les vrais « cuisiniers de la beauté » !

Pour ceux qui souhaitent revenir à la source, le livre « Mon cahier de sorcière pour devenir irrésistible » explique comment distiller des fleurs et ainsi obtenir les eaux florales (ou hydrolats).

Les macérâts huileux sont des huiles dans lesquelles les plantes (ou les fleurs) ont macéré un certain temps. Les extraits hydroglycérinés, qui conservent l‘odeur des fleurs et des plantes, s’obtiennent en préparant un mélange 50/50 d’eau et de glycérine. Enfin, le vinaigre floral est fabriqué en versant du vinaigre de cidre bouillant sur des fleurs et des plantes. Une fois qu’il est bien refroidi, on laisse macérer une quinzaine de jours à l’abri de la lumière.

A partir de ces matières premières (macérâts, hydrolats, extraits glycérinés…), vous pouvez réaliser un grand nombre de produits cosmétiques maison !

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire