L’ortie pique, mais pas que !

Les bienfaits de l'ortie

L’ortie, on la craint lors de nos promenades. Nous avons tous le souvenir d’une piqure désagréable, avec apparition de boutons et de douleurs à la clé… Les responsables : les poils de la plante, riche en histamine et acide formique !

Les bienfaits de l'ortie

Les jardiniers ne l’aiment guère plus, la considérant comme de la mauvaise herbe. Et pourtant c’est une plante méconnue, aux propriétés médicinales puissantes !

Appartenant à la famille des urticacées, l’Urtica dioica (grande ortie ou ortie piquante) recèle de multiples vertus thérapeutiques. Ses feuilles comme ses racines sont utilisées pour leurs nombreuses propriétés.

La Grèce Antique et l’Inde ancienne, grâce à sa médecine ayurvédique, la connaissaient déjà ainsi que l’Europe, jusqu’au Moyen-Age et à la Renaissance. Puis en France, elle est tombée dans l’oubli. On la redécouvre aujourd’hui sous un jour nouveau.

 

En cas de grosse fatigue !

L’ortie est bien connue des herboristes. Absorbée par voie interne, elle est capable de réveiller l’organisme le plus épuisé. L’ortie feuille est ainsi un reminéralisant de premier ordre et agit sur les anémies.

Elle présente également des propriétés diurétique, dépurative, astringente, hémostatique – elle resserre les tissus et les capillaires et diminue ainsi les sécrétions.

L’ortie racine, quant à elle, traite efficacement l’hypertrophie bénigne de la prostate. Il est utilisé pour ces applications en tisanes, extrait de plantes fraîches ou macérats.

L’ortie contre les douleurs articulaires et rhumatismales

Une des propriétés réputées de l’ortie est son action anti-douleur sur les rhumatismes, les douleurs inflammatoires de l’arthrite et l’arthrose. Comment s’utilise t’elle ? En compresse de feuilles fraîches (on peut se débarrasser de leur effet urticant en blanchissant brièvement les feuilles à l’eau bouillante), en macérats (racine ou feuille), gélules, tisanes….

Pour la pureté du cuir chevelu et de la peau

La cosmétique n’est pas en reste, avec l’utilisation de l’ortie dans les shampooings pour résoudre les problèmes de pellicules et réduire la production de sébum. Vous pouvez vous fabriquer votre lotion vous-même avec des orties fraîches et de l’eau et l’utiliser en rinçage ou en friction sur le cuir chevelu.

Appliquée en lotion, l’ortie se révèle un allié de choix contre l’eczéma et l’acné grâce à ses propriétés astringentes et cicatrisantes.

Un peu de cuisine à l’ortie ?

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’ortie s’utilise également en cuisine pour ses effets stimulants. Riche en vitamines A, B et C (elle est 5 fois plus riche en vitamine C que l‘orange !), en fer et en sels minéraux (calcium, potassium, silice), elle est reminéralisante et immunostimulante.

Et si vous voulez tenter la soupe à l’ortie, vous pouvez vous lancer !

Des textiles et sacs en fibre d’ortie

Et enfin, une utilisation méconnue de cette plante : le textile. Echarpes, châles, ponchos… mais aussi sets de table ou sacoches, les produits en fibre d’ortie sont fabriqués sans aucun traitement chimique. De couleur écru doux au beige sablé, les vêtements ont l’avantage de s’adoucir au lavage.

 

Pour aller plus loin :

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *