Les plantes au secours des jambes lourdes 

0
108
Vues

La mauvaise circulation sanguine n’est pas un phénomène isolé, mais affecte  30 à 40% de la population française.

On ne peut nier le caractère génétique de ce phénomène, mais certains facteurs sont aggravants : la sédentarité, la chaleur, une alimentation trop salée, les variations hormonales (grossesse, etc.), des voyages fréquents. De façon générale, les femmes sont touchées plus jeunes que les hommes : 40 ans contre 60 ans.

En plus d’un mode de vie adapté, les plantes peuvent être d’un grand secours pour soulager les symptômes douloureux liés aux jambes lourdes. Disponibles sous forme de compléments alimentaires ou de tisanes, elles redonnent de la légèreté !

La vigne rouge

Riche en flavonoïdes, cette plante veinoprotectrice accroit la résistance des capillaires veineux, souvent perméables lorsqu’il y a des problèmes de circulation. Cela contribue à diminuer les problèmes de varices, couperose ou autre fragilité capillaire. Les tanins qu’elle contient aident à faire revenir le sang accumulé dans les membres inférieurs.

La vigne rouge est disponible sous forme de gélules, de teinture mère (L’Herbalisterie d’Hélène, Biover, Bioloklock), de tisane… Il convient de bien respecter les doses prescrites.

Le petit houx ou fragon

Le fragon est un arbuste surnommé petit houx, répandu sur le pourtour méditerranéen et en Europe centrale. Les actifs présents dans son rhizome  -les ruscogénines – ont des effets veinotoniques et protecteurs de la paroi des vaisseaux. Ces bienfaits sont connus depuis bien longtemps : les Grecs l’utilisaient déjà dans un remède composé de racines.

Le fait que les vaisseaux deviennent plus résistants limite la distension des veines, le gonflement des jambes et facilite le retour veineux.

Le fragon existe sous forme de gélules (Nat&Form, François Nature), racines en vrac,  macérât

Le fragon n’est pas conseillé aux femmes enceintes et allaitantes.

Le marron d’Inde

Autre plante bien connue pour soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse, le marron d’Inde possède des propriétés veino-toniques remarquables. Il exerce en outre des effets anti-inflammatoires et anti-oedémateux.

Le marron d’Inde existe en gélules ou macérat.

Le cyprès

Ce conifère commun aux pourtours méditerranées (Cupressus sempervirens) possède des fruits (cônes) riches en tanins, flavonoïdes et phénols, aux effets vasoconstricteurs.

Son huile essentielle est reconnue pour tonifier les parois veineuses et est utilisée en cas de varices. Elle fluidifie légèrement le sang.

A noter que cette huile essentielle est irritante pour la peau, il faut donc la diluer dans une huile végétale, (20 gouttes pour 100 ml d’huile végétale). Masser des chevilles vers le haut des jambes. Elle ne doit pas être utilisée par les femmes qui ont eu un cancer du sein car elle possède des propriétés oestrogéniques.

L’hamamélis

Arbuste originaire d’Amérique du Nord, l’hamamélis est utilisé dans les diverses affections du système veineux, dont les jambes lourdes. Il possède à la fois des propriétés astringentes grâce aux tanins qu’il renferme, vasoconstrictrices et anti-inflammatoires.

Il est disponible sous forme de gélules ou de teinture mère.

Le mélitot

Cette plante aux fleurs jaunes contient des coumarines, aux propriétés anticoagulantes, et des flavonoïdes, aux vertus tonifiantes et anti-inflammatoires sur les vaisseaux.

On la trouve en gélules, en extrait de plante fraîche…

La myrtille

Cette petite baie noire est riche en anthocyanosides, des composés antioxydants qui augmentent la résistance des vaisseaux et réduit leur perméabilité.

Elle est disponible sous forme de gélules.

En plus de ces différentes plantes, des produits déjà formulés contre les jambes lourdes sont également disponibles sur Sevellia !

 

C. Da-Chavigny

Laisser un commentaire