Le World Clean Up day : stop aux déchets sauvages !

0
7
Vues

A l’heure où l’écologie est dans tous les esprits avec le remaniement du ministère, les prises de conscience et les actions sont de plus en plus nécessaires. Pour agir sans attendre, il est possible de participer le 15 septembre prochain au World CleanUp Day, une journée mondiale de ramassage des déchets !

Associations, écoles, collectivités, entreprises… Tous se mobilisent pour ramasser puis trier les déchets accumulés dans la nature.

World Clean Up day

Partie d’un constat sans appel – la planète croule sous les déchets, cette journée au départ initiée par un mouvement collectif en Estonie rassemble aujourd’hui 150 pays et des millions de citoyens unis dans un même objectif : se mettre en mouvement pour nettoyer la planète et réveiller les consciences face à cette pollution environnementale.

Des chiffres alarmants

Chaque année, la population mondiale génère plus de 4 milliards de tonnes de déchets, de différentes sortes. Chaque seconde, 100 tonnes de déchets finissent en mer, dont essentiellement des déchets plastiques*. On a tous entendu parler de ce continent plastique qui flotte dans la Pacifique, dont l’étendue équivaut à deux ou trois fois la France…  et dont la taille ne cesse d’augmenter.

Une catastrophe pour l’environnement et la flore marine, et pour le monde en général. Réagissons !

Des missions

Par son action, le World CleanUp Day cherche à éveiller les consciences sur la multiplication des déchets et ses conséquences. A travers le monde, des personnes se mobilisent ensemble pour une planète propre et un futur plus réjouissant.

Le mouvement initiateur de la journée – Let’s Do it Foundation- a déjà fédéré 17 millions de personnes ! Mais malgré les efforts déjà fournis, le volume des déchets sauvages continue d’augmenter. C’est pourquoi il est fondamental de modifier nos comportements, en plus de nettoyer ce qu’il y a déjà dans la nature…

Que deviennent les déchets ramassés ?

Ramasser des tonnes de déchets, c’est fantastique, mais qu’en faire ensuite ?

Les organisateurs du ramassage des déchets travaillent en collaboration avec les collectivités (communes, intercommunalités) pour gérer l’afflux massif de déchets générés lors de cette journée. Les opérateurs du déchet – ceux qui peuvent assurer un tri, recyclage, ou une élimination – sont également mobilisés afin de soulager les collectivités.

L’idée est de trier, recycler ou revaloriser au maximum les déchets ramassés, en fonction des possibilités locales adaptées. Les déchets à trier en priorité sont les cartons et papiers, les plastiques, les non ferreux (cannettes de soda et bière) et ferreux (objets aimantables) ainsi que les déchets électriques et électroniques.

Penser durable

Face à cette accumulation de déchets, nos comportements et modes de consommation ont un impact certain. Sevellia vous aide à vous munir de solutions durables, comme les sacs en coton pour les courses, les sacs pour le vrac, les gourdes et lunch box nomades, ainsi que de multiples objets du quotidien fabriqués selon un mode écologique avec des matières naturelles.

Ce qui se passe aujourd’hui aura des conséquences directes sur les générations futures, soyons solidaires !

*Futura Planète

Laisser un commentaire