8 juin : la journée mondiale des océans mise sur les innovations durables

Journée mondial pour les océans

Lancée à la suite du sommet de Rio de Janeiro en 1992 puis proclamée par l’Assemblée Générale de Nations unies en 2008, la Journée Mondiale des Océans a été créée afin de sensibiliser le grand public au rôle crucial que jouent les océans dans notre subsistance et aux moyens de les protéger.

Cette année, le thème en est : « Innovation pour un océan durable ». Réduire la pollution plastique fait partie des mesures phares, en utilisant des objets en carton, bambou ou autres matières écologiques et biodégradables pour les utilisations nomades.

Pour sauver les océans, limiter l’utilisation du plastique en général doit devenir une habitude tout comme la consommation responsable proposée par Sevellia !

 

Quelques faits

Les océans recouvrent 71% de la surface de la Terre et constituent 97% de toute l’eau de la planète. L’océan absorbe 30% du dioxyde de carbone produit par les humains, ayant donc un impact direct sur la réduction du réchauffement climatique – mais les océans se réchauffent, ce qui réduit leur capacité d’absorption, et le cercle vicieux continue…

Plus de 3 milliards de personnes dépendent de la biodiversité marine et côtière pour leur subsistance. Et les océans représentent la source principale de protéines pour plus de 2,6 milliards de personnes dans le monde.

Les activités humaines affectent 40% des océans : pollution, diminution des stocks de poissons, implantation d’espèces aquatiques envahissantes, destruction des récifs coraliens, etc. Plus de 90% des 10 poissons le plus péchés sont en voie de disparition, et près de 50% des autres espèces commercialisées sont menacées par l’industrie intensive de la pêche.

 

Soutenir un océan durable !

Ce n’est plus un secret pour personne, la pollution plastique est une catastrophe environnementale majeure. Chaque année, 13 millions de tonnes de plastique se déversent dans nos océans provoquant la mort de 100 000 animaux marins.

Au cours de cette manifestation pour la préservation des océans, de nombreuses initiatives sont prises afin de proposer des solutions : recycler le plastique déjà présent, étudier la façon dont on peut co-habiter avec la nature, examiner les solutions pour répondre à l’acidification des océans et les façons de préserver la biodiversité, poursuivre la sensibilisation du grand public aux enjeux environnementaux pesant sur les mondes marins…

 

Remplacer le plastique à usage unique

Le plastique se retrouve partout dans la nature, y compris les océans. Les cotons tige à usage unique sont interdits depuis le 1er janvier 2020. Les alternatives se développent, comme les cotons tige en bambou, en papier. Lamazuna, spécialiste du zéro déchet, a lancé l’oriculi, un cure oreille en bambou, présent dans l’ensemble des coffrets zéro-déchets.

En 2020-21, la vaisselle plastique à usage unique est également concernée : gobelets, verres et assiettes jetables ainsi que les touillettes et couvercles de gobelets à emporter. Pour les pique-niques, opter pour les assiettes en fibres végétales est parfaitement écologiques ! Pour les couverts, rien de tel que le  bambou ! Et pour les gobelets, le carton ou l’acide polylactique biodégradable sont parfaits !

 

Adopter une consommation responsable

Que ce soit dans l’achat de poissons, de vêtements (et oui les matières synthétiques comme le polyester ou l’acrylique relarguent des milliers de billes plastiques lors des lavages), limiter ses émissions en CO2… Toutes les actions sont bonnes à adopter !

Et les associations sont là pour rappeler que plus on sera nombreux, plus l’impact sera fort !

C.Da-Chavigny.

 

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *