La journée mondiale des océans 2022 : revitalisons !

Le 8 juin est la Journée mondiale des océans, reconnue par les Nations Unies. Elle sera comme chaque année l’occasion de se pencher sur l’états de nos océans. Cette année, l’évènement est accueilli à New York et diffusé dans le monde entier.

Source de subsistance essentielle, l’océan couvre plus de 70% de la planète. Son réchauffement ainsi que la pollution plastique restent des enjeux cruciaux pour les années à venir.

Cette année, le thème choisi « Revitalisation : une action collective pour l’océan » mettra en lumière les actions engagées pour redonner vie à un écosystème en souffrance.

Comment revitaliser les océans ?

La revitalisation des océans passe à la fois par leur protection – actuelle et future – et par la réparation des dégâts déjà commis. De nombreuses associations sont déjà engagées dans cette action, comme The SeaCleaners. Ce collectif réalise des actions de sensibilisation, organise des journées de nettoyage des plages et de collecte des déchets immergés (avis aux amateurs de plongée !).

L’une des actions à mettre en œuvre, soutenue par cette Journée, est de protéger 30% de nos terres, eaux et océans d’ici à 2030. Cela permettrait de protéger le système de survie mondial. Actuellement, moins de 7% des terres et 8% des océans sont protégés.

Combattre les ravages du plastique

Protéger les océans passe inévitablement par la réduction drastique des déchets plastiques, qui représentent 85% des déchets marins, et par le nettoyage.

Selon TheSeaCleaners, entre 9 à 14 millions de tonnes de déchets plastiques sont déversées chaque année dans l’Océan – c’est 17 tonnes ou l’équivalent d’un camion poubelle chaque minute. Une quantité astronomique qui risque de perdurer si des mesures ne sont pas prises au niveau mondial.

Outre les dégâts sur la faune marine (90% des espèces marines sont impactées par la pollution plastique), le plastique n’est pas inoffensif pour l’homme. Un homme adulte ingérerait et inhalerait jusqu’à 121 000 microparticules de plastique par an. Il est également exposé aux perturbateurs endocriniens présents dans les plastiques.

Pour mieux connaître le milieu marin et apprendre à le protéger, l’association Free Spirit, en partenariat avec la Mairie de Paris, organise l’évènement O’Dyssée, le 11 juin à Paris. Au programme : conférences, tables rondes, ateliers, expositions artistiques et stands de présentation de solution.

 

Agir tous les jours pour la protection des océans

Protéger les océans commence avec de bonnes habitudes chez soi, comme supprimer le plastique jetable, se mettre au zéro déchet, privilégier le vrac, les contenants durables…

Dans sa cuisine, dans sa salle de bain, on adopte les produits solides pour se rapprocher du zéro déchet : savon vaisselle, shampooing solides, savon corps… Les lessives pour le linge se réinventent en format poudre ou copeaux pour limiter les flacons plastiques !

Les magasins proposant du vrac se multiplient. S’équiper de sacs vrac en coton réutilisables permet de faire facilement ses courses sans multiplier les sacs. Pour les contenants alimentaires, les bocaux en verre sont pratiques et sains.

En parallèle, les gourdes et bouteilles isothermes en acier inoxydable sont devenus des indispensables de notre quotidien.

Caroline Da-Chavigny

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.