Je suis fatiguée… Que faire ?

1
341
Vues

Du petit coup de mou à une fatigue chronique, l’échelle de la sensation « fatigue » est très étendue… et ses causes aussi. Mais sa prévalence au sein de la population est majeure : c’est l’une des phrases les plus entendues par les médecins généralistes.

Sevellia vous donne quelques conseils pour lutter contre la fatigue, tout en sachant que si elle reste trop longtemps, il convient d’aller voir un médecin.

Comment sont les nuits ?

La première cause d’une fatigue passagère ou installée peut venir en premier lieu d’un mauvais sommeil. Reste à cerner les causes de ces mauvaises nuits : surmenage, trop grande anxiété, literie trop vieille, mauvaises habitudes alimentaires…

Première chose à vérifier, votre literie. Si elle a dépassé les 15 ans, ça vaut le coup d’investir ! Ca n’arrive que deux ou trois fois dans une vie d’adulte, alors autant choisir un bon matelas en matières naturelles !

Si des préoccupations personnelles ou professionnelles sont à l’origine de réveils nocturnes ou de difficultés d’endormissement, tenter de réduire le niveau de stress est important. Des compléments alimentaires à base d’extraits de plantes aident à se détendre et retrouver un bon sommeil. Valériane, mélisse, passiflore, tilleul, camomille… font partie des plantes fréquemment conseillées. La rhodiola accroît la résistance au stress.

La méditation, la sophrologie et le yoga peuvent également contribuer à retrouver un certain calme intérieur. L’aide d’un professionnel est nécessaire dans certains cas.

 

Dîner léger et faire un peu d’exercice !

Diner léger favorise les bonnes conditions pour trouver un bon sommeil. Il ne s’agit pas d’avaler une feuille de salade (vous pourriez vous réveiller de faim !) mais d’éviter les plats en sauce et l’alcool. Une entrée de crudités, des protéines végétales associées à un bol de féculents composent un dîner adapté.

Pendant la journée, il est préférable de faire un peu d’exercice si cela est possible (même si vous êtes fatiguée). Marcher, nager, pratiquer une activité sportive…ou simplement prendre l’air. Cela permet de s’oxygéner, de laisser les pensées défiler… Faire une micro-sieste, même quelques minutes, est tout aussi bénéfique, en fermant les yeux, respirant profondément et en se relaxant.

 

Coup de barre dans la journée : adapter ses menus !

Pour les gens qui sentent un coup de barre en fin de matinée, on conseille un petit déjeuner protéiné (avec des œufs, du saumon, du jambon), sans sucre ajouté contenu dans la confiture ou les céréales.

De la même façon, les personnes qui piquent du nez après le déjeuner n’ont pas intérêt à prendre un dessert après leur plat. Leur digestion en sera allégée. Une petite pause sucrée sera plus facilement métabolisée quelques heures après, à l’heure du goûter ! Quant aux fruits, ils sont plus facilement digérés pris une heure avant un repas.

 

Quelques compléments utiles

Le magnésium, dont on manque souvent, est utile pour recharger l’organisme, notamment pour les personnes fatiguées le soir. Le magnésium marin est particulièrement préconisé. Il peut se prendre en cure régulièrement. La spiruline fait aussi partie des compléments utiles dans ce cas. Riche en acides aminés, en composés antioxydants, elle redonne du tonus à l’organisme.

Le ginseng est un excellent stimulant des organismes fatigués ou affaiblis. Il est tonique sans être excitant.

Les vitamines du groupe B sont intéressantes, car elles favorisent l’équilibre du système nerveux et digestifs. Elles sont aussi nécessaires à la sécrétion de noradrénaline.

 

NB : ces conseils ne constituent pas un avis médical. Une fatigue anormale et prolongée nécessite une consultation chez le médecin.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire