Je gère mon stress

0
207
Vues

Le stress n’aura pas notre peau ! En ces temps très troublés liés au coronavirus et face aux mesures gouvernementales concernant l’ensemble de la population, certaines personnes peuvent être victimes de stress, voire d’’angoisse. Cette dernière peut faire des dégâts, malheureusement.

Adopter certaines pratiques et de ne pas ajouter du stress au stress est sans doute la meilleure chose à faire.

Quelques conseils qui ont fait leur preuve.

Je gère mon stress

Je respire !

La respiration est la base de la vie, mais de nombreuses personnes ne respirent que « par le haut ». C’est-à-dire au-dessus du diaphragme. Et cela s’aggrave en cas de stress, la respiration devient plus courte. On parle d’hyperventilation.

Si ces termes peuvent paraître techniques, il est préférable de se mettre à la pratique et d’apprendre à respirer avec le ventre pour savoir faire de grandes et amples respirations en cas de stress.

Certaines applications ou la pratique du yoga sont des aides précieuses pour cela.

 

Je fais des postures de yoga

Même si on ne pratique pas le yoga, on peut apprendre une ou deux postures efficaces pour calmer le système nerveux.

Celle de l’enfant est très simple ; on se met à quatre pattes, les genoux écartés de la largeur des hanches, le dos droit, la tête dans l’alignement du dos (on ne « casse » pas la nuque). On ramène les fesses sur les talons en étirant les bras vers l’avant. Les mains sont au sol. Si on a mal aux épaules, on peut ramener les bras le long du corps. On effectue quelques respirations dans cette position. On se laisse aller, tout simplement…

La posture de l’arbre est aussi très bien pour retrouver ancrage et confiance en soi.

Ceux qui veulent approfondir les bienfaits du yoga peuvent acquérir des livres ou des DVD comme celui du yoga antistress !

 

Je pratique la méditation

Pour ceux qui ont déjà expérimenté ou pour ceux qui veulent s’initier, la médiation permet de s’accorder un temps pour soi, pendant lequel le corps et l‘esprit se pose. On peut s’aider d’un CD ou un tutoriel sur internet.

Pour certains, installer des rituels donne plus de sérénité à ce moment, comme se servir d’un bol chantant en début de séance ou allumer une bougie.

 

Je grignote un en-cas

Manger quelque chose en cas de stress n’est pas forcément une mauvaise idée ! On dit bien que le ventre est le deuxième cerveau. Alors on ne parle pas de s’avaler un paquet de gâteau en toute vitesse, mais de mâcher (si possible avec conscience) un en-cas « sain », comme une banane, un avocat, une pomme, une poignée d’amandes, des fruits séchés (banane, papaye, cranberrie… ).

Mâcher une pastille anti-stress aux fleurs de Bach et aux huiles essentielle d’orange douce et mandarine verte apaise aussi dans les moments de tension.

Cela aura un effet calmant sur le cerveau. D’autant plus si cet instant permet de déconnecter un peu le mental.

 

J’écoute une musique que j’aime

La musique adoucit les moeurs, et réduit beaucoup le stress ! Il a été prouvé qu’elle ralentissait le rythme cardiaque et contribuait à la sécrétion d’hormones du bien-être comme la dopamine.

Alors ayez à portée de clic la musique qui vous inspire et vous emporte vers des contrées positives !

 

J’hume les huiles essentielles

Une goutte d’huile essentielle de lavande sur un mouchoir ou sur le poignet, et on respire ! La lavande, aux effets sédatifs, est efficace contre la nervosité.

De la même façon, l’huile essentielle de laurier noble est apaisante et tranquillisante. Elle aide à redonner confiance.

Le petit grain bigarade est efficace pour relaxer et calmer l’anxiété. Et la camomille noble soulage la tension nerveuse et le stress.

 

Je passe aux choses sérieuses

Lorsque le stress devient envahissant, il peut être nécessaire de débuter un travail psychologique plus approfondi.

 

NB : les huiles essentielles en conviennent pas aux femmes enceintes et allaitantes, ni aux personnes allergiques. Demander conseil à votre médecin.

 

  1. Da-Chavigny

Laisser un commentaire