Confiné chez moi, je fais quoi ?

Pour ceux qui ne sont pas en télétravail, ou qui n’ont pas d’enfants dont il faut gérer le travail scolaire à distance, l’isolement peut représenter un facteur de d’ennui, de stress.

Comment s’occuper ?

Cuisiner !

C’est peut-être le moment de vraiment réfléchir à l’alimentation que l’on souhaite. Selon ses envies et convictions, on peut s’intéresser à différents types de cuisine : saine et gourmande, végétarienne, sans gluten, etc.

Différents ouvrages permettent de s’initier à une cuisine plus originale : au quinoa, au chanvre, à la spiruline, aux fleurs

Pour les personnes allergiques, l’ouvrage « Le guide Terre vivante de la cuisine saine et gourmande » propose des recettes sans lait, sans gluten , etc. Pour les allergies sévères, Nelly Sabot-Patracone, mère d’un enfant souffrant d’une vingtaine d’allergies, a retranscrit une multitude de recettes dans son guide « 130 recettes pour allergies sévères ».

D’une façon générale, l’idéal est de cuisiner des légumes de saison, bio de préférence pour éviter les pesticides. L’utilisation des épices, des herbes aromatiques apportent des saveurs variées et parfois relevées. Les féculents semi-complets ou complets (pâtes, riz, fonio…) complètent la qualité nutritionnelle des légumes des fibres et des nutriments. Choisissez-les bio car les pesticides se concentrent dans l’enveloppe externe des céréales !

Et les ustensiles de cuisson écologique sont idéaux pour des cuissons sans libération de substances toxiques et pour garder tous les nutriments !

Ecouter de la musique

Alors que le bruit urbain a nettement diminué, écouter de la musique qu’on aime sera source de bonheur.

Et pour ceux qui n’ont pas accès à la nature, les CDs suivants seront bienvenus : chant d’oiseau des bois et des forêts, oiseaux des campagnes, chant d’oiseaux avec le bruit de rivières, etc.

 

Jardiner

Pour ceux qui ont la chance d’avoir un jardin, jardiner et prendre soin de son espace vert est une excellente idée !

C’est le moment de planter en pleine terre (ou sous serre) certaines espèces pour les amoureux du potager : roquette (de mars à septembre en  pleine terre), épinards (de février à septembre), courgettes genovese (à partir d’avril), betterave (de février à mai), la blette (de février à août), radis (de mars à octobre), poireaux (de mars à mai), oignon (de février à avril)…

Lorsque l’on n’a pas de terrain, mais seulement des rebords de fenêtre, certains kits de culture apportent la solution ! Chou rouge, radis, roquette, radis, brocolis… Différentes espèces sont plantées sous forme de graines, que l’on récolte 10 à 15 jours après sous forme de micro-pousses, alors très riches en nutriments. Le tunnel de protection permet de placer les kits sur les rebords, en lumière naturelle.

Et penser au compostage si on ne l’a pas encore fait est une excellente idée, bonne pour la nature et la réduction des déchets !

 

Faire de l’exercice

Rien ne serait pire que de se laisser aller et de ne plus bouger… Alors on s’accorde des temps d’exercice, et selon sa sensibilité et sa condition physique, on se met au yoga, abdos, Qi Gong, fitness… Le principal étant de trouver l’activité qui nous convient et d’en faire régulièrement. Mieux vaut 15 mn par jour que 2h le WE !

 

Et si on est plusieurs confinés, les jeux de société permettent de passer un beau moment !

 

Bon courage !

 

  1. Da-Chavigny

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *