Ail : le petit condiment étonnant !

Ail : le petit condiment étonnant !

Certains le redoutent, à cause d’une digestion difficile, d’autres ne jurent que par lui… L’ail n’est pas un condiment comme les autres !

Outre le fait qu’il apporte une saveur prononcée, il possède de nombreuses vertus santé à connaître.

Ail : le petit condiment étonnant !

L’ail inspire les croyances depuis des siècles 

L’ail a traversé l’histoire. On raconte qu’il était distribué aux égyptiens constructeurs des pyramides, afin qu’ils gagnent en force et résistance. Les gladiateurs romains et les lutteurs athéniens n’hésitaient pas non plus à en mâcher avant leurs combats.

En parallèle de ses vertus fortifiantes, l’ail a suscité de nombreuses superstitions. On l’accroche par exemple en bouquet sur les portes avec de la laine rouge en Italie pour éloigner le mauvais œil. En Sibérie, l’ail serait efficace pour déceler la présence de fantômes ! Quant à la Serbie, on raconte qu’il y tue les vampires…

Quelles vertus santé présente-t-il ?

L’ail, fortifiant, comporte de nombreuses vitamines (dont la C et des vitamines du groupe B, notamment B6), des minéraux (sélénium, phosphore, fer…) ainsi que des oligo-éléments et des antioxydants (flavonoïdes et polyphénols). Ces dernies luttent contre la formation de radicaux libres.

L’ail est aussi riche en fibres, notamment en fibres solubles, dont la fameuse inuline. Bénéfique pour le microbiote intestinal, elle favorise la régulation du transit.

Les composés sulfurés qu’il contient, notamment le sulfure et disulfure de diallyle, responsables de son odeur et de son goût lorsque l’ail est coupé ou écrasé, exercent des effets antibactériens et antimicrobiens. Ils permettraient de réduire le taux de cholestérol et de triglycérides et de protéger ainsi le système cardio-vasculaire. Différentes études (menées par l’INRA en France, par des équipes chinoises,  italiennes (1)) le créditent aussi d’effets protecteurs vis-à-vis de certains cancers, notamment de l’estomac et du cancer colorectal. Il faut dans ce cas être un consommateur très régulier !

L’idéal est de le consommer cru, finement émincé. L’ail existe sous forme de compléments alimentaires, de plante en macération et d’huile essentielle.

L’ail des ours, sur les chemins…

Ce cousin de l’ail cultivé est l’une des plantes sauvages les plus cueillies. Ce sont dans les forêts et au bord des ruisseaux que l’on trouve cette plante herbacée – mais attention, il y a des risques de le confondre avec des plantes mortelles (muguet ou colchique d’automne) ! Faites appel à des connaisseurs !

L’ail des ours a les mêmes propriétés que l’ail cultivé, mais en plus concentré. C’est un excellent antiseptique digestif.

Qu’en est-il de l’ail noir ?

L’ail noir, arrivé du Japon, trouve désormais son marché en France. Pour l’obtenir, l’ail blanc est confit à l’eau de mer ou mis à vieillir dans des conditions humides, à haute température. Son goût se transforme, devenant moins puissant, plus subtil, et il est aussi plus digeste.

L’ail noir conserve ses propriétés santé, avec des effets anti-oxydants accrus. Une étude chinoise a montré ses effets anti-cancers (cancer du côlon) par inhibition de la croissance des cellules cancéreuses (2).

 

  1. Da-Chavigny

(1)Bianchini F, Vainio H. Allium vegetables and organosulfur compounds: do they help prevent cancer? Environ Health Perspect, 2001 September;109(9):893-902

(2) Dong M. et al., Aged black garlic extract inhibits HT29 colon cancer cell growth via the PI3K/Akt signaling pathway, Biomed Rep. 2014 March, 2(2):250-254

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *