Comment voyager léger ?

Nous voilà à préparer notre valise, et parfois elle déborde… Alors on se dit, l’année prochaine, je voyagerai léger. Mais autant s’y mettre dès maintenant !

Et même si on reste essentiellement en France cette année, voyager léger fera du bien au mental.

Quelques conseils pour ne pas porter sa maison sur le dos quand on voyage.

Pourquoi  voyager léger ?

Ceux qui l’ont testé peuvent témoigner : voyager léger allège l’esprit. Et oui, on se sent libre comme l’air ! Ceux qui partent en randonnée en sont un bon exemple… Ils portent le poids de leur bagage directement sur le dos et savent faire le tri après une première expérience. Le corps indique vite ce qu’il peut supporter !

 

Pourquoi est-ce difficile ?

Au moment de faire sa valise, on se dit, « je vais prendre ceci, et cela, au cas où ». Et la liste s’allonge, s’allonge… Nous ne sommes pas habitués à penser minimaliste, quoique les nouvelles tendances de consommation nous y font de plus en plus réfléchir.

Le fait de prendre beaucoup d’affaires a à faire avec le sentiment de sécurité que l’on ressent. Réduire le nombre de choses que l’on met dans la valise peut se faire en changeant d’état d’esprit.

Cela demande certes un effort au début, mais on s’y habitue, et il suffit de le tester une fois pour l’approuver. On se rend compte que finalement les choses se passent très bien avec quelques kilos en moins dans la valise !

 

Comment s’y prendre ?

Plusieurs techniques sont possibles. En se demandant lorsque l’on fait sa valise : « en ai-je vraiment besoin ? ». En prenant le nécessaire : deux ou trois pantalons, quelques T-shirts, quelques paires de chaussettes et de dessous, un ou deux pulls selon la destination, un pyjama. Deux paires de chaussures idéalement font l’affaire, voire trois.

Une idée pratique est de se dire que l’on peut superposer les vêtements. Un pantalon léger et un débardeur ou un T-shirt s’il fait chaud, auquel on ajoute un pull si la température diminue. Toujours dans l’esprit du randonneur, le fait de superposer les couches crée un effet isolant entre deux couches, qui fait que l’on peut s’adapter à différentes températures, et enlever ou rajouter une couche de vêtement en fonction du temps.

Les matières naturelles comme la laine mérinos ont l’avantage d’être thermorégulantes et de limiter les odeurs de transpiration.

Question propreté, on a toujours l’occasion de laver ses vêtements – avec une machine si on est dans une maison ou dans une bassine si on fait du camping ou de la randonnée au long cours. Dans ce cas, un savon solide fait l’affaire.

 

Pour la toilette 

Rien de tels que les savons et les shampooings solides ! Peu encombrants, sans emballage (ou simplement avec une pochette imperméable), ils sont hyper pratiques.

Pour ceux qui ne connaissent pas les shampooings solides de formes différentes existent désormais pour tout type de cheveux : normauxsecs, gras, fragiles… Il suffit de les faire mousser sur cheveux mouillés, puis de masser son cuir chevelu – l’idéal est de pouvoir laisser sécher le shampooing solide entre deux utilisations.

 

Bon voyage !

C. Da-Chavigny.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *