Choisir son diffuseur d’huiles essentielles

0
186
Vues

Fragrance douce, revigorante, relaxante… Diffuser des huiles essentielles chez soi est toujours un plaisir.

Mais comment choisir son diffuseur ?  Sevellia vous explique les différentes techniques existantes.

Diffuseur huile essentielles

Les différentes technologies de diffusion

Il existe quatre technologies principales de diffusion : la nébulisation, la brumisation (par ultra-sons), la chaleur douce et la ventilation. La technologie que l’on adopte dépend de ses besoins : la surface dans laquelle on souhaite utiliser le diffuseur, sa nature (est-ce une chambre, un salon, etc ?), le prix, la puissance, etc.

  • Pour une utilisation basique et décorative, les objets en céramique sont parfaits. Quelques gouttes d’huiles essentielles et on laisse diffuser ! Ils peuvent se glisser sous l’oreiller, se mettre dans un placard ou dans un tiroir. En forme de papillon, de cigale, de coquillage… ils sont malins et pratiques !
  • Les diffuseurs par ventilation reposent sur une technique simple : on dépose l’huile essentielle sur un buvard jetable et un souffle d’air est alors envoyé. Ce sont des diffuseurs nomades, peu chers et pratiques. Peu puissants, ils sont idéaux pour des espaces confinés comme la voiture ou les bureaux. Il est nécessaire de changer de temps en temps les buvards.
  • Les diffuseurs par chaleur douce utilisent une résistance électrique qui chauffent – doucement ! – les huiles essentielles. La condition étant que la température ne dépasse pas 40°C pour ne pas altérer le produit. Sous l’effet de la chaleur douce, les molécules aromatiques diffusent dans l’atmosphère. Ce mode de diffusion convient aux espaces allant jusqu’à 20 m2. Parfait pour une chambre par exemple !
  • La diffusion par brumisation se sert d’une pastille à ultra-sons, placée au fond du diffuseur, qui émet des vibrations à très haute fréquence. Il faut verser un peu d’eau froide dans le diffuseur, puis quelques gouttes d’huile essentielle. L’eau va au contact de cette vibration émettre des gouttelettes très fines, emportant l’huile essentielle qui se situe à la surface. La brume qui se dégage ajoute un effet visuel très agréable à ce mode de diffusion. Cette technique permet de diffuser dans des pièces assez grandes.

Le design des diffuseurs invite à la détente, comme le brumisateur Lili aux couleurs changeantes ou les diffuseurs imitant une bougie dans un photophore (Volupsia ou Vela). D’autres ont une jolie forma arrondie, en bois (clair ou foncé).

Pour ceux qui rêvent d’élégance urbaine, le diffuseur Dubaï fait penser aux buildings de cette ville !

  • Enfin, la technique par nébulisation est la plus sophistiquée. Les particules d’huiles essentielles sont propulsées très rapidement à travers une buse en verre. Cette méthode est la plus puissante et est adaptée à des surfaces de plus de 100 m2. Les particules d’huile essentielle, pures et propulsées à froid, restent plus longtemps dans l’air.

Les objets sont en outre de belle qualité, réalisés souvent avec des matériaux nobles : verre, bois, etc. Cela ajouté à une technologie sophistiquée, leur prix est donc plus élevé. L’inconvénient est le bruit du propulseur d’air, qui n’est pas négligeable. Dans un grand salon, cela ne pose pas de problème – en revanche, dans une chambre à coucher, cela peut gêner.

Plus silencieux, Effisens, un diffuseur par nébulisation nouvelle génération, intègre directement le flacon d’huile essentielle. Le diffuseur Neolia Easyfuzz fonctionne sur le même principe. Ces derniers proposent de programmer le temps de diffusion ainsi que des temps de pause entre deux diffusions.

Caroline Da Chavigny

Laisser un commentaire