Des protections solaires bonnes pour vous et la planète !

Protéger notre peau sans altérer l’environnement ni notre santé, voilà l’objectif des produits solaires biologiques. Plusieurs marques naturelles et/ou certifiées bio présentes sur Sevellia affichent leur engagement en proposant des crèmes et écrans solaires sûrs, sans danger pour soi ni pour l’océan.

 

Les filtres chimiques au banc des accusés

Les filtres chimiques utilisés massivement chaque été ont malheureusement des conséquences néfastes, que ce soit sur la santé humaine (certains sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens) ou sur l’environnement. Ainsi, le blanchiment des coraux est en partie dû à la pollution liées aux filtres chimiques.

C’est pourquoi les îles Palaos, dans le Pacifique, pour protéger leurs coraux, ont interdit depuis le 1er janvier 2020 l’utilisation de toute crème solaire qui serait nocive pour l’environnement. Ils ont publié une liste de 10 filtres et conservateurs interdits (dont l’oxybenzone, l’octocrylene et des parabènes).  Différentes études scientifiques* ont en effet prouvé que la plupart des composants chimiques présents dans la majorité des crèmes solaires étaient toxiques pour les coraux.

Quand on sait qu’entre 6000 et 14000 tonnes de crèmes solaires terminent chaque année dans les zones coralliennes, faisons les bons choix !

 

 

Le combat des marques écologiques

Les crèmes solaires bio utilisent des filtres minéraux (dioxyde de titane et/ou oxyde de zinc), qui réfléchissent les UVs au lieu de les absorber. Les filtres minéraux restent à la surface de la peau (mieux vaut éviter les formes nano), et les sociétés testent l’innocuité de leurs filtres sur la faune marine.

Les laboratoires de Biarritz sont engagés depuis leur création dans la protection de la peau et des océans. Membre du 1% for the Planet, l’entreprise soutient des associations qui œuvrent au respect de la biodiversité. Travaillant avec la Fondation de la Mer, Les Laboratoires de Biarritz sont partenaires du programme Sos Corail. Leurs formules de crème solaire sont testées pour leur innocuité sur la vie marine.

Suntribe, fondé par trois amis, ne formule que des produits respectueux de la nature. Ils n’utilisent que l’oxyde de zinc sans nanoparticules comme filtre UV. L’oxyde de zinc est en effet recommandé par le National Park Service de Etats-Unis comme la forme de protection solaire la plus respectueuse de l’environnement. Leur oxyde de zinc est également non enrobé, ce qui lui confère une plus grande photostabilité.

Autre particularité de cette marque, le peu d’ingrédients qu’elle utilise. « Nous avons constaté que 3 à 9 ingrédients peuvent garantir le même degré de protection solaire que les 27 que contient une crème solaire en moyenne » ! Tous les ingrédients utilisés sont choisis en raison de leur innocuité sur la santé humaine et l’environnement.

Leur SPF ne dépasse pas 30, mais il n’y a que très peu de différence entre un SPF 30 et un 50 : un SPF 30 protège contre 97% des rayons UVB alors que le SPF 50 protège contre 98% des rayons UVB. Cela leur permet d’utiliser l’oxyde de zinc non enrobé dans leurs produits solaires (ce qui ne serait pas possible avec un SPF 50).

Retrouvez les autres marques solaires bio engagées – Acorelle, Bioregena, Niu, Too Fruit, Alphanova, Praïa… sur le site de Sevellia !

 

Caroline Da-Chavigny

 

*Une étude réalisée par des chercheurs français en 2018 a prouvé que l’octocrylène s’accumulait dans les coraux sous forme de dérivés d’acides gras et étaient susceptibles d’interférer avec le métabolisme des coraux.

Une autre étude publiée en 2015 dans la revue Archives of Environnemental Contamination and Toxicology avait révélé que l’oxybenzone déformait la morphologie des larves de corail en altérant leur ADN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.