C’est la saison : ça sent bon l’orange amère!

Orange amère - bigarade

Si on apprécie son goût acidulé en marmelade, son utilisation se perd. Cette petite orange rugueuse – appelée aussi Bigarade – et pleine de pépins, cultivée dans le bassin méditerranéen depuis les croisades, est effectivement immangeable crue. Pourtant ses utilisations culinaires, cosmétiques et médicinales sont exceptionnelles. Voici 5 bonnes raisons de la redécouvrir !

1 – En confiture

Adoptée par les Anglais au point d’en avoir fait un symbole de la gastronomie britannique, la confiture d’orange amère maison est un régal.

Orange amère - bigarade

2 kilos d’oranges amères bio – 4 litres d’eau – 5 kilos de sucre de canne
Eplucher les oranges. Découper la peau en fines lamelles. Diviser les quartiers en 2 et prélever les pépins à enfermer dans une gaze.
Faire macérer le tout, une nuit entière dans l’eau. Le lendemain, faire bouillir doucement à mi-couvert durant 2 heures sans écumer et en remuant doucement avec une cuillère en bois. Ajouter le sucre d’un coup (et un peu d’eau si l’évaporation a été top forte) et porter à ébullition durant une vingtaine de minutes. Mettre en pot. Attendre 24h et déguster !

2 – En vin

C’est l’apéro acidulé du pays niçois !

1 litre de vin blanc – 50 g d’écorces d’oranges amères – 1 verre d’eau de vie – 80 g de sucre de canne
Laver et éplucher les oranges. Selon les traditions familiales, on peut utiliser les écorces telles quelles ou les faire sécher coupées en fines lamelles au four une petite heure à 60°.
Puis, c’est l’étape des 40 jours de macération avec le vin, le sucre et l’eau de vie. On peut éventuellement y ajouter des épices (cannelle, girofle). Filtrer et boire très frais.

3 – La poudre culinaire et le sirop

Séchée et pulvérisée, la poudre d’écorces d’oranges amères est un délice gastronomique. On l’utilise dans les risottos, on en parsème poissons et crustacés pour relever les saveurs, mais aussi dans les salades, les légumes, et les viandes bouillies. Elle parfume les gâteaux, les pâtes à crêpes et les mousses au chocolat ! Le sirop s’utilise en nappage de desserts, sur une panna cota ou tout simplement dans un fromage blanc.

1 kilos d’oranges amères bio et 600 g de sucre de canne pour le sirop.
Le sirop : Laver et sécher les oranges. Les presser et porter le jus à ébullition avec le sucre jusqu’à obtention d’un sirop (il doit napper la cuillère) durant une vingtaine de minutes. Le verser dans une bouteille. Se conserve au frais deux semaines environ.

La poudre : Découper les écorces en fines lamelles et les mettre à sécher à four doux (60°) ou utiliser une fin de cuisson et les placer pendant que le four refroidit. Les passer au mixer jusqu’à l’obtention d’une fine poudre et la conserver dans un bocal hermétique. Cette poudre peut aussi servir en soins de beauté !

4 – La poudre cosmétique pour les soins ayurvédiques

Originaire d’Inde, l’orange amère est très utilisée en Ayurveda. En cosmétique, la poudre d’écorces est à la base de nombreuses préparations.

Masque coup d’éclat : 1 cuillère à soupe de poudre d’orange + 2 cuillères à soupe d’eau florale de rose. On peut ajouter pour les peaux grasses 1 cuillère à café de yaourt et 1 cuillère à café de miel. Remuer pour obtenir une pâte crémeuse. Appliquer sur le visage et laisser poser 20 minutes. Rincer avec de l’eau.

Shampoing sec : Il suffit juste de saupoudrer – généreusement – de la poudre d’orange sur son cuir chevelu. Laisser poser entre 10 et 20 minutes en enfermant ses cheveux dans une serviette sèche. Brosser vigoureusement. Vous cheveux sont brillants, souples et légèrement parfumés !

5 – En pot pourri maison

En parfumerie, on utilise tout de l’orange amère ! Ses arômes frais et puissants, bases de nombreux parfums sont extraits de ses feuilles dont on tire l’huile essentielle de petit grain, de ses fleurs, huile essentielle de néroli, et bien sûr du zeste et des écorces.
Pour faire votre pot pourri, il suffit d’éplucher vos oranges et de faire sécher les écorces au four (en profitant d’une fin de cuisson). Une fois sèches, les mettre en bocal hermétique avec quelques bâtons de cannelle, des feuilles de laurier, de sauge ou de menthe, des pétales de rose, des pommes de pins, des écorces d’eucalyptus… bref les végétaux odorants que vous pouvez trouver lors de vos promenades. Y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles et laisser reposer dans le bocal fermé pendant une semaine en prenant soin de le secouer une ou deux fois par jour. Ouvrir le bocal et disposer dans une coupelle ce pot pourri 100% naturel. On peut raviver l’odeur en rajoutant quelques gouttes d’huiles essentielles régulièrement.

A savoir Longtemps reconnu pour ses propriétés amaigrissantes et associé à la caféine dans certains compléments alimentaires et médicaments de régimes, l’extrait d’orange amère peut provoquer des troubles cardiaques. Depuis 2012, les compléments alimentaires et autres pilules de régimes de ce type ont été interdits par l’ AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé). En revanche les propriétés sédatives, anxiolytiques et anti-cholestérols de l’orange amère sont utilisées en phytothérapie.

Sur Sevellia.com vous trouverez de l’orange amère sous différentes formes :

Huiles essentielles

de petit grain (feuilles)
de néroli (fleurs)

Huile de massage parfumée

Tisanes  pour combattre le stress et faciliter le sommeil

Feuilles
Ecorces

Et si vous n’avez pas l’occasion de faire votre confiture maison, en voici une excellente !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *