Un rhume, que faire ?

0
100
Vues

Le rhume est très courant l’hiver. Mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire ! Quelques petits gestes aident à se sentir mieux et éviter que le rhume dégénère en bronchite !

Un rhume, que faire ?

Je lave mon nez

Laver son nez tous les jours avec un spray nasal est une bonne habitude, surtout lorsqu’on habite dans un milieu urbain. Pollution, gaz d’échappements… L’air n’est pas toujours sain, on le sait bien !

Lorsqu’on a un rhume, on n’hésite pas à bien se laver le nez, ce qui facilite le mouchage et l’expulsion des microbes. Si le nez est bouché, le spray hypertonique aidera à le nettoyer.

Vive l’inhalation !

Rien de tel pour déboucher son nez que de faire des inhalations matin et soir ! On fait bouillir de l’eau, que l’on verse dans un bol. On y ajoute une goutte d’huile essentielle de ravintsara et une d’eucalyptus radié, et on respire sous une serviette. Au début, on tousse beaucoup et on crache aussi, mais c’est que le nettoyage a commencé… On reste une dizaine de minutes.

La vapeur d’eau optimise l’action anti-infectieuse de ces huiles essentielles. Ces inhalations sont aussi très utiles en cas de toux, puisque les poumons profitent aussi des bienfaits des huiles essentielles.

On passe au kit !

Pour dégager ses voies respiratoires, on peut passer au kit complet pour une action globale. Le kit spécial rhume contient une huile essentielle d’eucalyptus radié, une autre de romarin cynéole, un baume pectoral et un inhalateur vide.

Faire des inhalations, appliquer le baume matin et soir sur la poitrine et le haut du dos, et verser une goutte de chaque huile essentielle dans le stick, qui peut être respiré à tout moment !

Un peu de baume…

Le massage de la poitrine et du haut du dos favorise la relaxation tout en faisant profiter des huiles essentielles contenues dans la formule – ils ne convienne tas en général aux enfants de moins de 6 ans et aux femmes enceints et allaitantes. Le baume respiratoire des laboratoires Ilapharm en renferme cinq : thym, menthe poivrée, eucalyptus, romarin, cajeput).  Assainissant, rafraîchissant, le baume de sapin de Biover transporte au grand air ! Le baume pectoral d’Aprolis contient de la propolis ainsi que 12 huiles essentielles, pour une action en synergie. Le baume pectoral d’Abiessence facilite également la respiration.

Les plantes anti-rhume

Le sureau noir présente des propriétés intéressantes, à la fois, anti-virales et anti-inflammatoires. Les fleurs de sureau sont utilisées depuis très longtemps contre les refroidissements. Elles fluidifient les sécrétions nasales, font désenfler les muqueuses et nettoient les sinus de ses impuretés.

La plante en macération de l’Herboristerie d’Hélène se prend au compte-goutte (une dizaine de gouttes) dans un peu d’eau. La fleur de sureau existe aussi sous forme de poudre.

L’échinacée est une autre plante utile en cas de congestion et écoulement nasal. L’idéal est de le prendre dès les premiers signes de l’infection.

Des boissons requinquantes

Le gingembre, avec ses vertus antivirales et antitussives, est un bon allié en cas de rhume. Pour profiter de ses bienfaits, râper du gingembre frais et le laisser infuser dix minutes dans l’eau chaude.

La tisane de fleurs de sureau de l’Herbier de France se prépare en faisant infuser les plantes 5 à 10 mn. Le mélange baies de sureau et échinacée redonne de l’énergie également !

Laisser un commentaire