Salon Bio et Vegan : première édition cette année sur Vivre autrement !

Au coeur de la 30ème édition du salon bio et éthique Vivre autrement, qui se déroulera du 17 au 20 mars au Parc floral de Paris, se tiendra pour la première fois le salon Bio&Vegan. Ce dernier réunit des acteurs  – sociétés et associations – proposant des produits alimentaires, artisanaux, ou de bien-être « cruelty-free* » et qui répondent aux exigences des modes de production biologiques.

Végatérien, végétalien, vegan, quelles différences ?

Un végétarien est une personne ne consommant que des végétaux, ainsi que des œufs, du lait et du miel – ce que l’on peut nommer l’ovo-lacto-végétarisme. Il ne consomme aucune viande, que ce soit celle des animaux terrestres (bovins, porcins, etc.) ou des animaux marins (poissons, fruits de mer, crustacés, mollusques, etc.). Un végétarien ne consomme également aucun sous-produit de l’abattage des animaux, par exemple la gélatine, la présure (ce qui exclut un certain nombre de fromages), et le caviar !

Un végétalien est un végétarien « strict » qui ne consomme que des produits issus du monde végétal. Ce qui exclut les oeufs, le lait et le miel.

Le véganisme, quant à lui, est d’origine anglo-saxonne. C’est en 1944 qu’a été créée la première société de véganisme en Angleterre (Vegan Society) par Donald Watson. Si le mouvement s’est développé en Allemagne notamment, il est encore relativement timide en France.

C’est avant tout un mode de vie, un mode de consommation qui vise à exclure la souffrance et l’exploitation des animaux sous toutes ses formes : pour se nourrir, pour se vêtir, pour les produits de beauté… Un vegan ne portera pas de cuir ni de laine, en plus d’une alimentation exclusivement végétale.

Y-a t’il risque de carences ?

Ce type d’alimentation peut en effet entraîner certaines carences s’il n’est pas bien mené. Pour les végétariens, il faut faire attention au manque de protéines et de fer – le fer héminique d’origine animale est mieux absorbé que le fer d’origine végétale. Il est utile de consommer un fruit riche en vitamine C en fin de repas qui aide à fixer le fer. Les protéines sont apportées par les légumineuses, les céréales complètes, le tofu, etc.

Quant au vegan, il est exposé à des carences en fer, iode, zinc, calcium, aux acides gras omega 3, en vitamine D et en vitamine B12 – cette dernière se trouvant essentiellement dans les crustacés et les abats. Pour ces raisons, ce régime est déconseillé aux femmes enceintes, aux enfants/adolescents et aux personnes âgées ou alors avec l’aide de personnes qualifiées ! Certaines manifestations de carences sont longues à se manifester, il est donc important d’être vigilant. Si le fer, le calcium, les omega 3, le zinc peuvent être apportés par les végétaux en faisant attention à ses sources d’alimentation, il est souvent nécessaire de procéder à une supplémentation en vitamine B12.

Venez-vous informer !

Pour ceux qui veulent en savoir plus, plusieurs ateliers sont proposés, comme « Oser le véganisme, alimentation de demain », par la Société Végétarienne de France, ou « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le véganisme sans jamais oser le demander » de la Société Végane de France. D’autres ateliers abordant les bienfaits du moringa et les accords « vins et cuisine végétale » se dérouleront le samedi 18 et le dimanche 19 mars.

Vivez autrement !

Le Salon Vivre autrement réunit 36 000 « consomm’acteurs » sur 4 jours en quête de mieux vivre et de produits plus respectueux de l’environnement. Ils pourront découvrir pas moins de 430 exposants dans les secteurs de l’alimentation, du vin, de la mode, du bien-être, de l’habitat et du jardin, du tourisme responsable et solidaire !

Des ateliers, conférences, rencontres permettant de découvrir des personnes engagées dans le futur de notre planète, adepte d’un mode de consommation responsable !

Pour aller plus loin :

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *